PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Navigation et Missions

Samedi 17
14h, Loïc, hyper ponctuel tellement il est motivé à partir ! Orlane arrivera une heure plus tard. Programme de l'après-midi, présentation de chacun, de l'objectif de l'association, des consignes de sécurité à bord et aperçu concernant la vie à bord. Toutes ces infos en tête, Loïc et Orlane participent à leur 1er appareillage.
Cap sur les Embiez pour le mouillage...Beaucoup de curiosité de la part de nos 2 matelots en herbe. Jusqu'aux Embiez, ils vont de découverte en découverte...de quoi rassasier leur soif de connaissances.
L'équipage arrive enfin ...déjà plusieurs bateaux ...Loïc et Orlane font un petit plongeon histoire de se rafraîchir.
Une bonne nuit de sommeil va être nécessaire pour intégrer toutes les nouvelles connaissances de la journée et s'acclimater à la vie en mer. Loïc s'en souviendra !!

Samedi 24 juin 2017 :
A 8h30 tout l’équipage est réuni. On se répartit les tâches : à Yann notre chef de bord, la mécanique puis le marché avec Eléonore, notre guide. A Hélène et Nicolas les courses et à Caroline les bricoles à faire sur Alcyon. Royal poulet rôti à midi, courroie neuve d’alternateur à 2 heures. Tout est rangé, tout est réglé, cap sur notre futur mouillage : la Badine, derrière la presqu’ile de Giens. Joli vent, mer belle, super baignade à l’arrivée mais nous n’avons croisé que des goélands et des puffins.

Samedi 1er  :
Réveil tranquille et matinal au gré des rayons du soleil qui entrent par les hublots. Une tête dodeline par-ci, un œil cligne par-là... Alcyon est rutilant grâce à l’équipage précédent, et prêt à vivre une nouvelle semaine d’aventures. Après le petit-déjeuner, Yann notre Chef de bord et Caroline, la guide, se rendent au marché. « Aaallez il est beau mon saucisson ! » « Madaaame, de la tapenade ? Approchez ! ». Retour à bord les bras chargés de fruits et légumes, et des dernières courses réalisées au supermarché. Après le traditionnel poulet rôti du midi, et une visite de notre ancien Cap’tain Camille, voici Elisabeth, écovolontaire qui fera équipe avec Jacques et Sylvie pour cette semaine. Le vent souffle trop fort pour envisager un départ ce jour. Nous restons donc à l’abri à Port Pin Rolland, sous un beau soleil. Une bonne occasion pour Elisabeth de découvrir tout posément : le bateau, le programme scientifique, et ses coéquipiers ! Demain le vent soufflera peut-être encore… mais en attendant : trinquons !

Samedi 8
Arrivé au port Pin-Rolland sous le soleil en début d'après-midi, c'est la première rencontre avec l'équipe autour d'un café. On fait rapidement connaissance et c'est parti pour la présentation d'Alcyon et des consignes de sécurité avec Yann. Le bateau est plein d'histoire, on s'installe et on profite du calme de la mer pour partir directement vers les Embiez.
Après quelques minutes pour sortir du port, nous coupons le moteur et le bateau continue son chemin dans le silence, je découvre à ce moment-là l'intérêt et le plaisir de naviguer à la voile. On arrive aux Embiez en fin d'après-midi, premier dîner à bord de l'Alcyon. Ça parle voile et cétacés, tout le monde est passionné, j'apprends plein de choses et c'est un plaisir d'être ici.

Samedi 15
Le Chef de bord nous avait donné rendez-vous au Bar Restaurant Le Skipper devant un café à Port Pin Rolland pour un accueil à partir de 14h. Certains impatients y étaient déjà à 13h30 de peur de rater le bateau. Installation dans les couchettes, règles de sécurité, faire attention à la lampe à pétrole qu’on a failli casser 3 fois. Marina a perdu 2 fourchettes et sa brosse à dent en mer. On n’a pu sauver que la brosse… Maëva a fièrement soufflé ses 25 lampes à pétrole (oubli du gâteau et des bougies). Très beau dessin de Jacques soit dit en passant…. Première sortie en mer vers 16h30. Très bonne expérience, repas du soir : riz, crevettes. Ça promet…

Samedi 22
Nouvel équipage à bord de l’Alcyon. Super accueil de la part de Yann et Maëva avant de s’installer sur le bateau. On sera 7 à bord cette semaine. Les premiers briefs de sécurité et sur la vie à bord avant de partir vers 17h. Immersion immédiate dans les manœuvres pour quitter le port, hisser les voiles et prendre le large. Une grande nouveauté pour la plupart d’entre nous, c’est un plongeon dans le grand bain, reste à s’habituer aux différents termes nautiques. Direction Porquerolles et le mouillage de la Badine. On est récompensé à l’arrivée par un super apéro préparé par Maëva et un excellent couscous préparé par Yann. Fanny et Eric se baignent dans une eau à 26 degrés, pas mal pour débuter la semaine ! Le repas s’est terminé à la lampe à pétrole, qui est sur le bateau depuis son origine. Il faut y faire attention tout au long du séjour. Dernière aventure de la journée, la vaisselle dans le noir, à ne pas refaire ! Direction les couchettes pour la première nuit en mer.

Samedi 5 Aout :
L’équipage arrive aux alentours de 14h et a le privilège de faire connaissance avec Sylvie la marraine et Jacques, le constructeur d’Alcyon et président fondateur de l’association. Les éco volontaires se retrouvent autour d’un café : Céline de Valence, Michel ou Mitch, qui est là pour sa seconde année consécutive, Bonaventure, dit Boni le Lillois, et enfin Lucie et Elsa les danseuses de La Ciotat.
Après la présentation du bateau, capitaine Yann expose les règles de sécurité à bord, ainsi que la conduite à adopter pour éviter le mal de mer. Le mistral commence à se lever. Nous quittons le port de Pin Rolland direction le mouillage de La Badine, par un vent d’Ouest de force 5. Nous observons un poisson-lune et un poisson volant.
Un disque incandescent se dessine à l’horizon à l’arrivée au mouillage. Petite baignade dans une eau à 26°C avant un moment convivial à bord. Brève explication du protocole d’observation pour démarrer tôt le lendemain, avant la montée du mistral.

Chef de bord : Yann
Guide : Laura
Equipage : Véronique, Kasia, Arnaud, Eric et Philippe


Samedi 12 Aout :
Réunion des éco volontaires autour d’un café avant de partir. On est tous ravis d’être là, entre impatience et excitation. Philippe revient pour sa troisième mission avec Participe Futur et nous raconte ses précédentes expériences avec beaucoup de rencontre de cétacés. On espère avoir la même chance cette semaine. Eric et Véro sont de retour à bord après la mission 7 pendant laquelle aucune sortie d’observation n’a été possible en raison du mistral. Ça sera beaucoup plus calme cette fois-ci les rassure Yann, le chef de bord. Laura est la nouvelle éco-guide à bord d’Alcyon. Kasia et Arnaud complètent l’équipage. Départ vers 17h après les briefs sur la vie à bord et la sécurité en mer. Nous quittons le port direction le mouillage de Mejan. Il y a beaucoup de houle, le bateau gîte pas mal, mais aucun malade à signaler. Après notre premier repas sur Alcyon, nous observons quelques étoiles filantes avant d’aller nous coucher.

Samedi 19
C'est parti pour la mission 11 ! Beaucoup de vent aujourd'hui. Impossible de partir avant demain mais ça donne l'occasion de faire connaissance autour d'un verre et de parler sécurité, fonctionnement de la vie à bord et utilisation de l'application ObsEnMer tranquillement ; sans le stress de la houle et des manœuvres dont nous ne connaissons rien.

Samedi 2  :
Nous nous retrouvons tous au bar du port, moment permettant les présentations. Cette semaine nous serons cinq écovolontaires sur le voilier : Carla et Catherine fidèles équipières d'Alcyon, Taly notre comédienne italienne, Janis et Nelly deux amis savoyards. Chouette équipe. Le Mistral étant trop fort pour partir, nous prenons le temps de bien nous installer sur le bel Alcyon. Laura et Yann nous expliquent ensuite le déroulement des journées et quelques consignes autour d'un bon repas. Première nuit sur Alcyon, au port donc.

samedi 16 : Rencontre au bar entre Laura, Yann, Muriel, Marie-Noëlle, Thomas, Jean-Louis et Alcyon.
Prise de contact, installation à bord… Note deJean-Louis : « _intérieur coquet_ ». Larguage des amarres, sortie du port au moteur… Le vent est là, nousrejoindrons à la voile la presqu’île de Giens. Nous arrivons denuit, par un froid de canard, seuls Yann, Laura et Marie-Noëlle tiennent encore vaillamment le quart. Couscous du soir préparé parnotre « cheftain » Yann.
On se régale. Première journée à bord et toujours vivants ! En bref, ce samedi, nous sommes des marins et la folle aventure commence ! Yann nous a inculqué le protocole de la vie en mer avec une classe qui n’égale que son professionnalisme.

Samedi 10 juin
Il est 14h, julien le 1er écovolontaire arrive au port de Pin Rolland à St Mandrier pour la 1ère mission « cétacés » de la saison 2017 ! Marion la seconde volontaire arrive peu de temps après. Tous les deux souriants et très enthousiastes de passer pour la 1ère fois une semaine en mer à la voile à la découverte des cétacés de Méditerranée. Petite présentation de chacun des membres de l'équipage autour d'un verre de l'amitié au bar du port avant de passer aux choses sérieuses : embarquement, point consignes de respect d'Alcyon, présentation du bateau, de l'organisation à bord, consignes de sécurité, petite formation sur les manipulations de base des voiles et un bref aperçu du programme de la soirée. Une fois les affaires personnelles rangées dans les équipets, nous quittons le port pour le 1er mouillage dans la baie des Embiez. La mer est calme et le vent insuffisant pour naviguer à la voile. Nous ne voyons pas d'animaux sur la route, trop proches des côtes. Jacques nous fait une présentation de la région, des caractéristiques des reliefs que nous longeons. Personne n'a été malade ! C'était le petit test « sensibilité au mal de mer »...et on commence bien! Repas convivial pour une 1ère soirée ensemble, ça promet d'être une bonne semaine!

Jeudi 02 Juin 2016, veille de départ...

Michel, l'aîné, le vieux sage, fort d'une très longue expérience de navigation sur différentes mers.
Caroline, la touche féminine pleine de vie et d'enthousiasme.
Jean-Pierre, que l'on ne présente plus, déjà trois mois à bord et heureux de repartir au large !
Victor, jeune et fougueux, le mouss' du bord qui nous régale les oreilles au son du violon.
Et Camille, votre estimé chef de bord, qui veille à ce que tout ce petit monde soit prêt pour affronter les 995 miles nautiques qui nous séparent de Gibraltar.

Equipiers : Jean-Pierre Arlès, Béatrice Maury, Christel Leca, Caroline Daae
Chef de bord : Camille Fournier
Guide : Eléonore Seigneur

15 Mai 2016 (Terceira) :
L'équipage est maintenant au complet avec l'arrivée de Christel qui a évité de justesse le déluge qui trempe Alcyon depuis le petit matin. Nous faisons un petit avitaillement car lundi de pentecôte tout sera fermé à Angra. Caroline et Eléonore partent à la découverte du Monte Brasil (photo 1), réserve botanique naturelle à la flore exubérante et à sa faune surprenante : de nombreux oiseaux mais aussi des chats, des poules et des chevreuils !
Au retour, nous dînons tous « chez Pépé » de plats locaux dans une ambiance foot.

Equipiers : Jean-Pierre Arlès, Béatrice Maury, Jean-Pierre Lugon
Chef de bord : Camille Fournier, Guide : Caroline Croguennec

1er Mai 2016 :

Dernier jour pour certains membres de l'équipage précédent, jour d'arrivée pour le bord suivant. Nous prenons une dernière photo avec Gaëlle, Manon et Henry, disons au revoir et « bon vent », et soudain nous nous retrouvons à trois sur Alcyon : Camille, JP, et Caroline (la nouvelle guide pour cette quinzaine).
Béatrice et un second Jean-Pierre (Suisse, lui) n'arrivant qu'en fin de journée, nous occupons notre temps entre rangement, nettoyage du pont, inventaire et liste des courses à faire, et découverte d'Angra, petite ville bien sympathique dont l'église bleue domine la marina.

Dimanche 17 Avril

L'arrivée des équipiers a commencé hier soir, avec Manon, la bretonne qui a déjà navigué sur Alcyon en 2010 en Corse avec Jacques et Gaëlle.
Dimanche soir Gaëlle et Henry sont arrivés à bord, un dîner les attendait. Nous avons pu faire tous connaissance et profiter du récit des équipiers présents sur les premières sessions, comme Jean-Pierre et Marion la guide sortante.

Lundi 18 avril

Un levé de bonne heure est prévu pour faire l'avitaillement d'Alcyon.
L'équipage se divise en plusieurs groupes : Marion est partie profiter de ses derniers instants dans la ville, Jean-Pierre est allé se faire une beauté avec un barbier local, tandis que le reste de l'équipage s'approvisionne en produits frais au marché local (photo 1) ainsi qu'au supermarché.

Notre nouvel équipage composé de Jean-Pierre (équipier qui sera présent les 4 mois à bord), Corinne, Marion (guide) et Camille (Chef de bord), s'est élancé mardi 5 avril vers le groupe central des îles de l'archipel des Açores.
Après quelques heures de voile sous le soleil en direction du sud-ouest, la chape nuageuse qui entourait le mont Pico s'envole, nous dévoilant une véritable chaîne des puys, comme un morceau d'Auvergne tombé en plein océan, surmontée d'un impressionnant pic culminant à 2351m d'altitude.

Lundi 05

La dernière mission de la saison commence, avec à son bord, Benoît, Catherine, Christophe, Jean-Etienne, Mireille, Inès (capitaine) et Marine (guide). Suivis par un navire à passagers norvégien, nous sortons de la rade de Toulon avec la sensation d’être minuscules. Nous faisons cap vers les Iles d’Hyères pour mouiller en face de la plage de la Badine en contournant l’Îlot du Grand Ribaud. Nous nous amarinons sous une mer agitée et nous requinquons avec un succulent repas réunionnais préparé par notre Coq Christophe.

Chef de bord : Inès,
guide : Orlane , et les écovolontaires, Sylvie, Galanne, Yves , et Thierry.

Dimanche 21
Yves :
Hésitation : vent force 7 annoncé. Nous restons au mouillage où on a même pas peur ? L’observation sera difficile avec les vagues mais on peut naviguer et aller sur un autre mouillage.
On y va ! Voiles au mini, on trace. Quelques photos des iles, plein de voiliers, mais trop de vagues pour observer. Quelques heures plus tard, le vent tombe, on tente un endroit à « globi » mais à nouveau trop de gite. On fait tomber les voiles et on mange, enfin, ceux qui le peuvent !

Chef de bord : Inès
Guide : Orlane
Jacques, président de Participe Futur
Ecovolontaires : Sandra, Michel, Nicolas, Raphaël

Samedi 6
Orlane :

Bien arrivée à Saint Mandrier, accueillie par les yeux pétillants soulignés d'un grand sourire d'Inès, la prestance bienfaisante enrobée d'un redoutable humour de Jacques , la joie contagieuse de Gaëlle, tout cela dans une bonne humeur générale revigorante. Je rencontre Claudia et Timothée, le duo Skipper/Guide des semaines précédentes. Ils me conseillent, me renseignent sur le bon fonctionnement du matériel à bord. La passation se fait avec fluidité.

Chef de bord : Inès
Guide : Orlane
Ecovolontaires : Julia, Virginie, Jacinthe, Delphine et Sandra.

samedi 13

Changement d'équipage, après avoir fait l'avitaillement d'Alcyon. Une fois tous les écovolontaires à bord, nous partons vers l’île de Porquerolles pour la soirée et la nuit au mouillage.

Equipage de la semaine Timothée / skipper – Claudia / guide – Jacques / Président de l’association
Ecovolontaires : Morgane, Zoé, Marianne, Julien, Anne-Catherine (auteurs de ce journal de bord)


3o juillet
Embarquement vers 16h sous un beau soleil.
Direction Porquerolles pour un mouillage « au langoustier » suivi d’un fameux apéritif et d’un excellent diner de Pageots après une première baignade. Ça démarre bien.

Equipage : Timothée, le Chef de bord, Marie-Paule, la guide.


Samedi 23 juillet 2016
Embarquement dans l’après-midi d’Elsa, Rudy, Ariane, Mathieu et Héloïse. L’amarinage se fera directement à la sortie de la rade puisqu’une petite houle aura raison de quelques estomacs....Nous arrivons à Porquerolles en début de soirée avec baignade à la clé....L'Hymne de la baignade de la semaine est lancée ‘l'eau est chaude ????????’.

J1-Samedi 16 juillet 2016

Arrivée d'Hélène, Ghislaine, Amélie, Martin, Emilie venant de Savoie, Saint Etienne, Toulouse, et Paris. Après l'installation des écovolontaires dans le bateau et un briefing sécurité du Cap'tain Tim nous faisons route pour Porquerolles. Le vent de travers nous mène dans un petit mouillage à l'Ouest de l'île. Nous faisons connaissance autour d'un verre et d'un succulent dîner préparé par le Chef. Premier coucher de soleil sur l'eau qui en annoncera bien d'autres...

Samedi 09 juillet :
Aujourd’hui nous avons accueilli à bord d’Alcyon la famille Ramuz (Philippe, Maud et Oriane, Coraline et Loic, leurs trois enfants âgés de 10 à 16 ans), tout droit venue de Suisse.
Nous sommes partis de pin Rolland vers 15h30 pour aller mouiller devant Porquerolles.
Malgré un beau temps et une mer calme tout l’après-midi, nous n’avons pas fait d’observation particulière.
Un festival de Jazz se déroulant sur l’île ce week-end là (« Jazz à Porquerolles »), nous avons donc décidé d’emmener la petite famille à terre pour une sympathique visite nocturne de Porquerolles.

Et voilà, cette navigation hauturière retour s'achève ; et avec elle se clôt notre navigation de printemps « Voile et Découverte » entre la France méditerranéenne et l’archipel des Açores.
Après une dernière traversée tout au moteur (aucun brin d'air frais n'est venu gonfler nos voiles) depuis Mallorca, c'est à Porquerolles que nous mouillons pour permettre à l’équipage et Alcyon un retour en douceur à la « maison ».
Ce manque de vent nous a permis d’observer en route : deux Grands Dauphins à l'étrave, deux grands groupes de dauphins bleus et blancs (au moins 100 individus à chaque fois), un jeune Rorqual commun au repos (accompagné par deux dauphins qui barbotaient calmement autour de lui), et une grande Raie (d'espèce indéterminée).

Episode 2 de Gibraltar aux Iles Baléares

Jusqu'à présent, la chance nous a souri : cette deuxième étape s'est tout aussi bien déroulée que la première, avec un vent portant qui nous a accompagnés pendant ces quatre petits jours de traversée au départ de la Linea et après notre visite de Gibraltar.

Samedi 02 avril 2016

Bem-vindos em Terceira !

Après les charmes de Santa Maria, c'est dans le joli port d'Angra do Heroismo (au sud de l'île de Terceira) que nous avons finalement atterri ce lundi 28 mars.
Décidément les Açores ne se seront pas laissées apprivoiser en douceur, car cette dernière étape de 150 miles s'est encore une fois tenue sous le signe du près serré avec un vent de nord-ouest durant la première journée, passant tout de même progressivement au sud-ouest, pour une dernière journée de mer un peu plus favorable.

15/03/2016

Direction les Açores !
Nous programmons un départ de la Linea en début de matinée de manière à prendre le « large » le plus tôt possible, après un arrêt-minute côté britannique pour refaire le plein de gasoil.
Autant l'annoncer dès le départ, les prévisions météorologiques ne nous sont pas vraiment favorables... Nous aurons peu de vent les premiers jours près des côtes (mais tant mieux puisqu'il souffle contre nous), et ensuite ça ne devrait pas s'arranger avec une alternance d'ouest et de nord-nord-ouest, ce qui présage beaucoup de navigation au près. Et en plus nous sommes ralentis dans le golfe de Gibraltar par le passage d'un sous-marin anglais !
Nous arrivons quand même à louvoyer quelques heures dans le détroit, entre les cargos, et avons le plaisir d'entrer dans l'océan Atlantique à la voile.

Partis d'Ibiza jeudi 10 au matin par une agréable brise de nord-est, le vent n'a pas été longtemps au rendez-vous. A partir du lendemain notre ami Perkins (le moteur d'Alcyon) a pris le relais, quasiment non-stop jusqu'à l'arrivée, dans la nuit du dimanche 13 au lundi 14.

Mercredi 9 mars 2016, port d'Ibiza.

Nous avions laissé passer quelques jours de coup de vent à Port St Louis du Rhône, les yeux rivés sur les fichiers météos environ 5 fois par jour. Finalement une « fenêtre » s'est ouverte, et nous avons appareillé samedi 5 à l'aube en direction des Baléares, première étape avant Gibraltar.
Quelle fenêtre ! Traverser le golfe du Lion avec 30 nœuds de vent bien établi, quelques moments à 35 nœuds (c'est-à-dire 7 Beaufort), et avec la houle conséquente des 4 jours de tempête, ce ne sont pas les conditions idéales pour un amarinage en douceur !

Du 22 au 28 août 2015.

Dimanche 23 août 2015

Première journée en mer, cap sur les Embiez. Chacun s’acclimate plus ou moins facilement à la houle. Aux Embiez, en route pour la terre afin de nous remettre de nos émotions et visiter le musée Paul Ricard et son aquarium, suivi d’une baignade en palme masque tuba sous la pluie pour les plus motivés.

Du 7 au 19 septembre 2015.

Ecovolontaires : Estelle, Muriel, Caroline, Philippe, Antoine,
Chef de bord : Camille
Guide : Caroline

Lundi 7 septembre 2015

Port de Saint-Mandrier, en début d’après-midi : après avoir fêté la vieillesse sans cesse renouvelée de notre skipper (Joyeux anniversaire Camille !!!), le sympathique équipage franco-suisse de cette douzaine se familiarise avec Alcyon, notre maison à voiles et compagnon de bonne fortune pour les prochains jours. Nous voici prêts à affronter vents et marées (quoique rares en Méditerranée...). Alors que nous quittons le port, Antoine et Estelle (nos Petits Suisses qui n’ont même pas apporté de chocolat) déclament, pris d’une inspiration soudaine : « Marin, gardien du jour et de la nuit, gardien de la vie ! » (que c’est beau !). C’est parti ! Direction le mouillage en baie de Rabrat et les belles aventures en mer à venir !

Du 8 au 20 août 2015.

L'équipage :
Chef de Bord : Camille
Guide : Julie
Eco-volontaires : Agathe, Stéphanie et Jean-Baptiste

Equipier polyvalent : Sylvie, vice-présidente de Participe Futur

Du 1er au 7 août 2015.

Eco-volontaires : Agathe, Claire, Louise, Lucile, Manon et Florian

Chef de Bord : Camille
Guide : Eléonore

Samedi

Départ 16 heures au moteur sans beaucoup de vent dans la rade de Toulon.
Pendant la petite navigation, observation d'une chasse de thonidés impressionnante, accompagnée de nombreux puffins.
Mouillage dans une petite crique de la presqu'île de Giens. Personne n'est motivé pour se baigner alors tous au verre de bienvenue !

Du 25 au 31 juillet.

Eco-volontaires : Elsa, Manon, Quentin et Rudy

Chef de Bord : Camille
Guide : Eléonore

Samedi 25 juillet

Tous les équipiers arrivés nous partons de Port Pin Rolland à 14h30, nous avons tous le sourire, tout va bien. Au bout de quelques heures, personne n'est malade, tout va toujours bien. Il y a du vent, nous avançons à bonne allure, le séjour s'annonce mouvementé !

Nous mouillons à la Badine, à l'est de la presqu'île de Giens (tout va toujours très bien).

La mer est chaude (26°) et notre baignade bien plaisante. Après avoir observé avec grand plaisir les poissons de la baie (merci Léo pour ce moment sympathique) nous prenons un petit apéro apprécié de tous.

Repas frugal autour d'un poulet-salade et chacun apprend à se connaître (tout va toujours très très bien).

Corse . Du 11 au 23 juillet.

Samedi 11 juillet

Eco-volontaires : Alexandre, Pierre, Clément et Marie-Hélène
Chef de Bord : Camille
Guide : Marine

L'équipe de départ composée de Pierre, Alexandre (écovolontaires), Camille (chef de bord) et Marine (guide) se retrouve au complet en début d'après-midi. Après un briefing du capitaine de bord, nous débutons avec impatience la première mission en Corse de l'été 2015. Un joli mistral nous permet de découvrir la navigation à la voile à bord d'Alcyon et de nous familiariser avec le jargon marin. Nous hissons l'artimon et la trinquette et faisons cap vers la Presqu'île de Giens pour y passer la nuit au calme.

De Port Napoléon (Port-St-Louis du Rhône) à Benalmadena (Province de Malaga) via les Iles Baléares.

Samedi matin Alcyon est fin prêt. Nous sommes 4 à bord avec Camille, notre chef de bord pour la saison 2015, Jacques, Stacy et Sylvie et nous avons 230 milles à parcourir pour atteindre le port de Mahon à Minorque.

De Malaga à La Linea à Ile d'Alboran, puis Ceuta à La Linea, et retour Malaga.

Alcyon à Gibraltar

Il semble qu'Alcyon apprécie le port de La Linea de la Conception dans la baie d'Algesiras avec vue sur le célèbre rocher tout proche, coiffé de son nuage de foehn !

De Malaga à Palma de Majorque. 31 mai - 13 juin.

Dimanche 31 mai

On ne peut pas dire que l'ambiance Disneyland pour touristes de Benalmadena nous convienne. Aussi, dès le changement d'équipage, après avoir accueilli Laetitia et Béatrice, nous faisons quelques légères courses pour le souper et rejoignons Caleta de Velez, ses chalutiers et ses odeurs de poisson. Le lendemain commence véritablement le voyage, avec pour cible de notre première expédition le centre commercial de la ville. De retour de ce long et périlleux voyage dans les méandres de l'exotisme alimentaire espagnol, une fois la nourriture rangée et la crème solaire gracieusement étalée vient le grand départ, aux alentours des 13 heures, au moteur. Les observations de cétacés se feront rares durant cette navigation vers Alméria. Aujourd'hui toutefois, au large du cap Sacratif, quatre grands dauphins (Tursiops Truncatus) nous accompagnent quelques temps, puis plus tard par des dauphins communs en grand nombre.

Du 2 au 14 septembre 2014

Premier jour, découvertes et retrouvailles. Par habitude, Sophie débarque à Port Pin-Rolland. Personne... Effectivement, c'est à Saint-Mandrier qu'elle retrouve quelques minutes plus tard, Jonathan le Chef de bord, Gabriel le guide et Geneviève, Pierre et Bernard arrivés ensemble. Le temps de prendre nos marques, Caroline nous rejoint à bord. L'équipage est complet !

Du 23 au 29 août 2014

Samedi 23 août

Avant l’arrivée des écovolontaires, Armèle, Leni, Florence et Jean, Jonathan, chef de bord et Charlène et Julien, guides doivent s’occuper de l’avitaillement. Jenny, écovolontaire arrivée la veille au soir, sera de la partie. 2 équipes sont formées, une pour le marché, une pour le supermarché. En 1 heure le tout est réglé, Jenny vivra sa première aventure en stop pour revenir du marché les bras bien chargés de produits frais en compagnie du chef de bord, bien rodé à cet exercice !

Du 16 au 22 août 2014

Equipage : Jonathan, chef de bord, Julien et Dimitri, guides, Rachel, Théo, Alain et Philippe, écovolontaires équipiers.

 

Samedi16 août

Les équipiers arrivent à bord d'Alcyon, Rachel et Philippe dans un premier temps, puis Alain (arrivé le matin avec de bons légumes tout droit de son jardin) et enfin Théo, qui a eu quelques soucis avec le transport ferré.

Du 2 au 8 août 2014

Après l'arrivée et le briefing du nouvel équipage: Sylvie, Clément, Anne, Jean-jacques et Emma, encadré par Dimitri et Gaëlle, guides et Jonathan, chef de bord, Alcyon quitte le port de Port Pin Rolland pour rejoindre le mouillage des Oursinières à la voile.

L'équipage met du temps à mouiller l'ancre dans un endroit dépourvu de Posidonie car l'herbier est très développé dans cette baie.

Au loin sur la côte l'orage se prépare et annonce une nuit mouvementée.

Du 19 au 31 juilet 2014, Aller/retour Corse

Après avoir fait connaissance les uns des autres, nous partons tranquillement au large. Jonathan dirige, Sylvie barre, Hadé découvre la navigation à la voile, Thierry et Caroline jouent les paparazzi, Eléonore et Jérémie hissent les voiles pendant que Wing se bat avec son chapeau contre le vent. Jolie petite mer un peu agitée jusqu'au mouillage à la baie Garonne, en face des « Oursinières ».

Du 12 au 18 juilet 2014

Samedi 12 juillet

La nouvelle équipe d'écovolontaires (Clémentine, Dominique, Jean-Marc et Jean-Louis) est arrivée sur Alcyon sauf Sylvie qui subit le retard des transports et commence à s'imaginer que l'on va partir sans elle, mais nous sommes bien là lorsqu'elle apparaît sur le ponton car nous avons décidé de passer la première soirée au port compte tenu des conditions météorologiques (vent fort).

Du 5 au 11 juillet 2014

Samedi 5 juillet

Un groupe de cinq amis, les P-JEFFF (Pierre-Alain, Etienne, Francois-Xavier, Franck et Fabrice) venant de la Suisse embarque sur Alcyon vers 14h. Gabriel, le guide, Jacques, le président et Jonathan, le chef de bord, étant déjà sur le navire, l'équipage se retrouve au complet.

Du 23 au 26 juin 2014, de Bonifacio à St-Mandrier
Lundi 23 juin

Départ de Bonifacio avec un bon vent d'Est. Uniquement avec le génois et la grand' voile nous longeons la belle côte sauvage et découpée.

Des nuages d'orages nous apportent de plus en plus de brise.

Après un magnifique passage entre les îles Sanguinaires, mouillage de rêve à l'anse de Finca.

Du 15 au 22 juin 2014, de Salerne à Bonifacio

Début de la dernière étape sous des orages violents, à Salerno.

Dimanche soir, l'équipage est au complet : Jonathan, Sylvie, Christine et Christian ont bien trouvé Alcyon.

Lundi matin, dernières emplettes sous des trombes d'eau. Puis, nous voilà partis. Eole nous permet de naviguer à la voile, tout en nous rappelant de temps en temps notre petitesse face aux forces de la nature.

Le soir, mouillage à Procida, face à un pittoresque village, tout en couleurs pastel.

Du 8 au 14 juin 2014

Dimanche 8 juin

Ambiance intimiste et fraternelle lorsque le village ensommeillé de Maratea, dans le Golfe de Policastro, se réveille aux premiers rayons du soleil ce dimanche.

Le petit monde se met en route, chacun retrouvant sa place, les uns derrière leurs tabliers ou leurs comptoirs, les aînés reprenant le fil de leur discussion sur le banc de pierre, le capitaine du port regagnant son poste à la vigie, tout ça dans un mouvement enjoué et amical. Même notre voisin descend de son yacht pour s'y mêler, vêtu de son habit du dimanche, un pyjama bleu marine de première classe.

Sous-catégories

Açores 2016