PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Samedi 10 juin
Il est 14h, julien le 1er écovolontaire arrive au port de Pin Rolland à St Mandrier pour la 1ère mission « cétacés » de la saison 2017 ! Marion la seconde volontaire arrive peu de temps après. Tous les deux souriants et très enthousiastes de passer pour la 1ère fois une semaine en mer à la voile à la découverte des cétacés de Méditerranée. Petite présentation de chacun des membres de l'équipage autour d'un verre de l'amitié au bar du port avant de passer aux choses sérieuses : embarquement, point consignes de respect d'Alcyon, présentation du bateau, de l'organisation à bord, consignes de sécurité, petite formation sur les manipulations de base des voiles et un bref aperçu du programme de la soirée. Une fois les affaires personnelles rangées dans les équipets, nous quittons le port pour le 1er mouillage dans la baie des Embiez. La mer est calme et le vent insuffisant pour naviguer à la voile. Nous ne voyons pas d'animaux sur la route, trop proches des côtes. Jacques nous fait une présentation de la région, des caractéristiques des reliefs que nous longeons. Personne n'a été malade ! C'était le petit test « sensibilité au mal de mer »...et on commence bien! Repas convivial pour une 1ère soirée ensemble, ça promet d'être une bonne semaine!



Dimanche 11 juin
7h40 : ça y est, c'est parti ! Nous mettons les voiles vers le canyon de Cassis. Hum... en fait, le moteur doit être mis en route car il n'y a pas de vent ! La mer est d'huile : les conditions sont idéales pour les observations.
Je suis enchantée, impatiente, et aux aguets ! Hélène et Gaëlle nous expliquent avant tout, les différents protocoles scientifiques à suivre, pour que les observations soient précises, fiables et puissent être utilisées par les spécialistes.
Aujourd'hui, la nature nous a gâté (ça, nous le comprendrons demain !). Nous avons pu relever des données sur des dauphins, des Mola mola (poisson-lune, animal étonnant !), des requins, des cétacés non identifiés...
Moment que j'ai le plus apprécié et savouré : les dauphins venant nager à la proue du voilier. L'eau est translucide, ce qui nous permet de pouvoir détailler la morphologie de ces cétacés. Magnifique !
Le moment qui nous rappelle que la mer doit être protégée : repérage d'un Mola mola mal en point avec un hameçon et une ligne traversant la base de sa nageoire. Ni une, ni deux, un travail d'équipe se met en place spontanément. Suivi visuel, manœuvre pour approche par tribord, gaffe et pince coupante pour libérer le blessé. Action !! Le poisson est libéré. Nous avons cependant peu d'espoir pour lui : il semblerait qu'il ait déjà été rudement blessé par des oiseaux et sa nageoire dorsale est apparemment cassée à la base.
Bref, la journée fut intense. Le soir, avant de s'endormir, je me suis dit : vivement demain pour de nouvelles découvertes !

Lundi 12 juin
Départ du mouillage en début de matinée direction Cassis pour faire le plein de Gazoil. On en profite pour déposer Gaëlle...il y en a qui bossent ! Demi-tour dans le port...grosse manœuvre pour Alcyon. Et c'est parti pour le large ! On repart pour le canyon, objectif cachalots.. Quelques écoutes à l'hydrophone, des clics mais rien en vue
La journée se répète, rien de particulier à observer malgré ces fameux clics de cachalots toujours présents. Quelques Mola mola vu le matin, un espadon nous montre ses fameux sauts. Nous ne verrons pas de cachalots ou rorquals aujourd'hui mais des dauphins bleus et blancs viendront nous faire un petit coucou à l'étrave avant de repartir à leurs occupations.
En revanche, si la bio faune n'est pas au rendez-vous, nous apprenons tout de même à mieux vivre sur un voilier : vaisselle sur le pont, apprentissage des manœuvres de voiles, les termes, les nœuds, bref on se fait les bras sur un voilier. Journée ensoleillée, chaude mais mer plus agitée que la veille. Posé sur l'étrave, c'est un véritable manège à sensations qui nous fait monter et descendre...très sympa... Programme de la nuit : au large à la cape, en gros on se laisse dériver. C'est dangereux me direz-vous ? Et oui...donc on surveille...Chacun fera ses quarts de 2 heures en se relayant toute la nuit par binômes. Avant ça, très bon repas, rôti de veau aux légumes, Jacques maîtrise la cuisson de la viande avec son four authentique.
Et c'est parti pour la cape ! Le levé de lune est magnifique, dans les tons orange, puis plus elle se lève, plus elle éclaire et nous montre sa beauté. Nuit très calme, peu de bateaux pour s'initier au relèvement de compas. Pour les cétacés ce sera pour demain, on croise les doigts...bonne nuit !

Mardi 13 juin 2017
Après une nuit à la cape et peu de sommeil, le réveil se fait un tout petit peu plus tardif. Petit déjeuner dans le cockpit, ...il est 8h 25, souffle à l'horizon ! Tout le monde s'active : petit dèj raccourci et rangé en urgence, chacun prend son poste et le moteur est démarré, on part en direction d'un probable rorqual...
A l'arrière du bateau, alors que nous suivons 2 rorquals, Yann voit la caudale d'un cachalot qui part en sonde. La journée d'observation commence sur les chapeaux de roues et sera intense jusqu'au soir à l'arrivée à l'anse de Mardeleine! Nous avons vu 3 rorquals différents de près ; les photos ID seront visionnées le soir ; l’ un d’eux sera surnommé »boby » et nous l’avons rencontré à plusieurs reprises, bien reconnaissable à ses deux encoches sur la nageoire dorsale. Il était en recherche de nourriture, plutôt paisible à sonder toutes les 5-10 min.
Récupération d'un ballon en plastique illustré d'un personnage « mignon-mignon » : pas vraiment mignon mignon de le retrouver flottant en mer !! Yann commence à devenir expert en la matière.
Quelques temps après, un petit groupe de dauphins bleus et blancs s'approchent du bateau et viennent jouer à l'étrave. Du régal pour les yeux ! et le moment des clichés photos...
Nous continuons notre route jusqu'à apercevoir un énorme cargo allant tout droit dans la direction d'un rorqual. Nous assistons en live à l'impact du trafic maritime sur la tranquillité des cétacés. Il est désormais l'heure de rentrer à l'anse de Mardeleine près de Cassis pour passer une bonne nuit ressourçante avant une nouvelle nuit à la cape demain soir. Tout le monde est bien fatigué après une journée si fructueuse.
Un petit apéro, un bon repas maison dans le ventre et nous voilà prêts pour une bonne récupération. Nous faisons un dernier point avec Marion et Julien, transfert et tri des photos ID, vérification des données rentrées dans la tablette et au lit !! ...sous un beau ciel étoilé...

Mercredi 14 juin 2017
Une très belle journée qui s'annonce ! Mer calme, grand soleil et peu de vent, pour les observations, c'est juste parfait ! Petit café, remontage de l'ancre, et c'est reparti ! On retraverse le canyon de Cassis plus tôt dans la journée, peut-être aurons-nous plus de chance avec Mr Cachalot ? ....... Non, cela ne s'est pas déroulé comme cela !!
Aujourd'hui, ce fut la découverte de la navigation dans la brume pendant quelques heures. Drôle pour les écovolontaires, un peu moins pour notre chef de bord !
Les côtes ne sont plus visibles ; on a une impression d'isolement, tous les sens sont en éveil, des cornes de brumes se font entendre. D'un coup, des dauphins apparaissent et puis repartent. A un autre moment, un ferry tunisien sort du brouillard, tel un bateau fantôme !
Un autre ballon en plastique/alu en forme de cœur récupéré, flottant à la surface. Cette fois, c'est Julien qui s'en charge ! « Les ballons devraient être interdits» grogne Yann.
En dehors des dauphins bleus et blancs, pas de rencontre de cétacés aujourd'hui, mais toujours des moments plaisants à naviguer, participer à la vie de bord, regarder au loin en guettant, soit debout sur la proue, soit à bâbord, à tribord, ou bien dans le cockpit, tout en bavardant avec l'équipe et en apprenant sur la mer !

Jeudi 15 juin 2017
Notre seconde nuit à la cape restera inoubliable. En sortant de la cabine pour démarrer le 1er quart, le souffle d'un rorqual endormi à côté du bateau se fait entendre. On reste un moment à son écoute dans l'espoir de l'apercevoir. Il fait nuit et malgré la lune, il n'est pas visible. Tout le monde a le sourire jusqu'aux oreilles et ce n'est pas fini !
Toute la nuit, des dauphins ont tourné et dormi autour du bateau. Difficile d'aller se coucher quand il y a autant de présence autour et de surprises possibles ! Vers minuit, Yann et Hélène, entendent des sons ressemblant à des appels d'agneau ou des vocalises de bébé. très surprenant dans le noir ..Les dauphins communiquent à l'extérieur de l'eau à quelques mètres du bateau. Excellent ! En résumé : nuit étoilée, cétacés bien présents, quelques bateaux lointains ...pas besoin de se dérouter. Des capes comme celle-là, on en voudrait toutes les nuits !!
Vers 6h, des dauphins sont encore là et comme dans un rêve, l'un d'entre eux saute juste devant le soleil levant. Quel cadeau ! Nous sommes vraiment au paradis. Pas une vaguelette, pas un bruit, juste celui de tous les dauphins qui soufflent et nagent. Magnifique ! Ce spectacle se poursuivra jusqu'à 7h30 environ. Et puis ce calme et cette vue rêvée... Seule activité humaine ? Nous !
Fin de cape. Réveil du reste de l'équipage, petit déj, une écoute négative et on repart. Tout le matériel pour les obs' sur le pont...prêt à toute rencontre !! On a bien fait, non loin nous repérons un rorqual. Des encoches similaires à « Boby » mais après vérification des clichés photo, c'est un nouveau au bataillon ! Quelques sondes, il réapparaît, des photos et on le laisse filer à ses occupations.
Au large, un bateau de la marine et un hélico en manœuvre. Le bruit de l'Homme est revenu.. On s'habitue vite au calme ! On imagine assez tristement ce que nos amis aquatiques doivent supporter à longueur de journées. Quelques dauphins Stenella sur le trajet puis on croise le « Pourquoi pas ? » un bateau immense d'IFREMER avec son emblème de dauphin...Doit on lancer une obs ? ;-)
Le vent se lève et la mer aussi. Les beauforts montent crescendo, on va enfin pouvoir voir ce qu’est la voile ! Voiles hissées, de plus en plus de gites...on prend de la vitesse...On atteindra 7.5 nœuds. Arrivés au mouillage, assez tôt en fin de journée dans la point de bau rouge, petit apèro, baignade, première de la semaine, avant le dernier repas partagé sur le bateau. Une belle soirée d'échanges qui a terminé sur des petits airs de guitare par Yann et Julien.

Vendredi 16 juin 2017
Réveil au mouillage, petit déjeuner très agréable avant de se lancer dans le nettoyage du bateau et il y a un peu de boulot ! Tout le monde s'y met ! l'Alcyon retrouve ses couleurs d'origine ! ;-)
Il y a un peu de vent pour rentrer à la voile...On en profite pour se familiariser un peu plus à la navigation du voilier...virements de bords pour réussir à rentrer au port...choquer l'écoute...tous ces termes commencent à renter !
Arrivée un peu délicate au port...chacun à un rôle important à jouer pour le succès de la manœuvre...Nous finissons le ménage du bateau, chacun regroupe ses affaires, non sans un p'tit pincement au cœur et pour fêter cette belle semaine partagée, nous allons au resto manger et nous poser après cette grosse matinée.
Echanges des ressentis de la semaine avant de se quitter et de retrouver la vie quotidienne pour Julien et Marion. Même les deux pieds bien sur terre, ça continue à bouger...les sensations des vagues encore présentes dans les jambes...
Le reste de l'équipage retourne au bateau s'occuper des derniers préparatifs avant l'arrivée de Loïc et Orlane.

Les fiches espèces et géologie

Voir nos fiches des espèces et géologie remarquables de l'archipel des Açores élaborées par les guides encadrants de Participe Futur.

fiche acores

Petit alphabet des Açores

acores

A comme Anticyclone, B comme botanique, C comme cachalots...
Voir l'alphabet