PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Samedi 17
14h, Loïc, hyper ponctuel tellement il est motivé à partir ! Orlane arrivera une heure plus tard. Programme de l'après-midi, présentation de chacun, de l'objectif de l'association, des consignes de sécurité à bord et aperçu concernant la vie à bord. Toutes ces infos en tête, Loïc et Orlane participent à leur 1er appareillage.
Cap sur les Embiez pour le mouillage...Beaucoup de curiosité de la part de nos 2 matelots en herbe. Jusqu'aux Embiez, ils vont de découverte en découverte...de quoi rassasier leur soif de connaissances.
L'équipage arrive enfin ...déjà plusieurs bateaux ...Loïc et Orlane font un petit plongeon histoire de se rafraîchir.
Une bonne nuit de sommeil va être nécessaire pour intégrer toutes les nouvelles connaissances de la journée et s'acclimater à la vie en mer. Loïc s'en souviendra !!



Dimanche 18
Les conditions climatiques sont trop mauvaises pour partir au large. Yann nous propose de rester au mouillage pour la journée et de partir que demain matin. Hélène présente alors les protocoles à nos deux écovolontaires qui auront la journée pour les intégrer et se familiariser avec les outils lors de diverses simulations. Tout un apprentissage ! C'est important d'avoir bien saisi le protocole Expert de l'application « Obsenmer » pour récolter des données précises et fiables.
La journée a encore été bien riche en découvertes. Une petite baignade palmée histoire de refroidir les cerveaux et les corps entre deux « cours ».
Ravitaillement du corps avec une ratatouille maison, du riz et du poulet et au lit pour une bonne nuit de sommeil avant de mettre en pratique tout ce qu'on a appris.

Lundi 19
Levés 6h30, levé de l'ancre pour la 1ère sortie en mer. Le temps est assez couvert et un peu de vent pour mettre les voiles. Chacun est mis à contribution pour hisser les voiles, sortir l'ancre, etc... Cap vers le large du canyon de Cassis...Vitesse moyenne : 5 nœuds...
1er protocole macro déchets effectué par LoÏc et Hélène. Peu de relevés c'est plutôt positif ! La houle provoque les premiers symptômes du mal de mer ; Quelques temps plus tard, on s'arrête pour déjeuner. Les conditions météo sont devenues trop difficiles pour observer quoique ce soit.
A l'heure de la pause déjeuner, la houle est fatale ! Aucune observation sera possible ce jour : trop de vent, mer trop agitée.
Il est 19h30 lorsqu'on arrive enfin au mouillage dans la baie de Cassis !
La faim n'est pas au rendez-vous, nous avons juste envie de dormir pour récupérer de cette journée mouvementée et être dispos pour demain!

Mardi 20
7h, départ car les conditions météo sont plus propices qu'hier. Tout le monde a bien dormi et motivé alors on décide de partir et de prendre le petit déjeuner en route. Protocole macro-déchets effectué par Orlane et Hélène.
La mer est très calme, ce qui nous permet d'apercevoir au loin des ailerons noirs qui brillent au soleil !!! Globis ? Pas globis ? L'excitation est à son maximum...Plus on s'approche et plus ça se précise ! Deux sous-groupes éloignés et un individu isolé un peu plus en avant du groupe qui bouge très peu.
Nous sommes devant une troupe de 8 globicéphales dont un très jeune qui viennent nous voir à l'étrave, nous regarder...C'est magique ! Les adultes se mettent entre le bateau et le jeune, puis ils viennent tous sous le « bout dehors » d’Alcyon. Ils émettent des vocalisent et passent à plusieurs reprises sous l'étrave en se tournant sur eux mêmes. On peut distinguer leurs plastrons blancs et leurs fentes génitales.
Ils resteront environ 45 minutes autour du bateau jusqu'à ce que l'individu isolé vienne les rejoindre, beaucoup plus grand que les autres, qu'ils passent sous l'étrave et s'éloignent groupés. Photos en rafales, vidéos, un vrai régal pour les yeux !
La journée s'est terminée par une rencontre tardive au coucher du soleil d'un groupe d'une quinzaine de Tursiops (Grands dauphins). Quelle journée !

Mercredi 21
Journée qui commence par le plein de gazole du bateau au port de la Ciotat, il fait très chaud. La journée se déroulera de manière très calme, protocole macro-déchets le matin en début de navigation puis observations.
Nous croiserons en tout 6 dauphins bleus et blancs dans l'après-midi. Loïc commence à s'impatienter de ne pas voir de baleine. Il reste encore demain et les conditions météo ont l'air meilleures...
Nous passerons la nuit au mouillage de la Ciotat où il y avait de l'animation !

Jeudi 22
Ce matin, mouillage face à la plage des deux frères, nous sommes partis très tôt afin de mettre toutes nos chances de rencontrer les fameux rorquals. La chance est avec nous, la mer est calme.
A 9h45, Loïc pense apercevoir un souffle sur la ligne d'horizon, une grande colonne verticale. Est-ce son esprit qui lui joue des tours ? Loïc fixe l'horizon ...un nouveau souffle, puis deux...cinq! Les équipiers confirment, nous avons à faire à un rorqual! Cap dans sa direction, à deux milles nautiques, où nous l'attendrons presque 45 min. Il nous a échappé. Jusqu'à 18h, aucune rencontre. « On dirait que la mer s'est vidée ! » dit Yann.
Une tortue et un dauphin bleu et blanc croisent finalement notre route. C'est le dernier soir, nous rentrons à la voile , traversant le canyon de Toulon direction St Mandrier.
Nous arrivons au port à la tombée de la nuit, manœuvre délicate pour Yann et ses apprentis pour faufiler Alcyon entre eux bateaux. Super travail d'équipe !

Vendredi 23
Dernière matinée à bord d'Alcyon...Nous en prenons grand soin en lui faisant un petit rafraîchissement. Il l'a bien mérité et les futurs écovolontaires aussi !

Les fiches espèces et géologie

Voir nos fiches des espèces et géologie remarquables de l'archipel des Açores élaborées par les guides encadrants de Participe Futur.

fiche acores

Petit alphabet des Açores

acores

A comme Anticyclone, B comme botanique, C comme cachalots...
Voir l'alphabet