PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Jeudi 02 Juin 2016, veille de départ...

Michel, l'aîné, le vieux sage, fort d'une très longue expérience de navigation sur différentes mers.
Caroline, la touche féminine pleine de vie et d'enthousiasme.
Jean-Pierre, que l'on ne présente plus, déjà trois mois à bord et heureux de repartir au large !
Victor, jeune et fougueux, le mouss' du bord qui nous régale les oreilles au son du violon.
Et Camille, votre estimé chef de bord, qui veille à ce que tout ce petit monde soit prêt pour affronter les 995 miles nautiques qui nous séparent de Gibraltar.


Et alors, on oublie le plus important des membres de cet équipage ??
Alcyon ! Ce fameux deux mâts qui accepte sans broncher que les cinq autres vivent sur son dos, dans son ventre même, et sans qui le détroit de Gibraltar ne serait pas à 10 petits jours de mer mais à... 4 heures en avion, ou beaucoup plus à la nage !

Le nouvel équipage s'est formé dimanche 29 Mai à Angra do Heroismo (Terceira), et dès le lundi matin nous partions pour une première étape jusqu'à Praia da Vitoria, le second port de l'île.
Cette courte navigation (trois heures) aura permis de familiariser les nouveaux arrivants avec les mouvements du bateau, et surtout de mettre Alcyon à l’abri de la houle de sud annoncée comme très forte pour la nuit et la journée du lendemain.
En effet, un voisin norvégien nous annonça le lendemain avoir enregistré des rafales à 50 nœuds de vent dans le port ! Malgré le bon abris de Praia, ces 24h de coup de vent auront été mouvementées, nous obligeant à passer des amarres supplémentaires sur une digue à proximité pour éviter d'écraser nos pare-battages contre le ponton.

Lundi après-midi courses au supermarché, mardi matin courses au marché (produits frais), et mardi après-midi nous profitons une dernière fois de notre voiture de location pour aller se promener sur la côte nord de Terceira.

Et enfin, mercredi 1er Juin à midi, nous larguons les amarres pour une première nuit de navigation en direction de São Miguel. Le vent est favorable, nous marchons très bien (plus de 7 nœuds au début, pour ralentir tout au long de la nuit à mesure que le vent mollit) et accostons au lever du jour, à 6h du matin ce jeudi. Un grand groupe de dauphins (stenella) nous ont escorté pendant quelques minutes, juste assez pour réveiller les esprits qui commençaient à se laisser bercer par la houle !
Le port de Punta Delgada est de loin le plus grand des Açores, à l'image du reste de la ville, qui est la capitale de l'archipel et qui possède la seule université hors du Portugal continental. Nous sommes un peu dépaysés devant de grands building dignes d'une « vraie » ville continentale.
L'île aussi est de loin la plus grande de l'archipel (65km de long pour 16km de large en moyenne, 140 000 habitants!), et nous regrettons un peu de ne pas avoir le loisir de rester quelques jours découvrir toutes ces richesses naturelles (sources thermales soufrées, caledeira, cascades, fajãs...).
Cette journée sera quand même consacrée à visiter les alentours du port, ou à se reposer de manière à prendre des forces avant d'entamer la traversée proprement dite, demain matin.
Le vent devrait être favorable (ouest sud-ouest) au moins les quatre premiers jours, et ensuite si les prévisions sont exactes nous devrions traverser une zone de calme, avant de retrouver un flux de nord pour aborder l'entrée de détroit.

Mercredi 8 Juin 2016.

Coordonnées GPS à 08h30 : Latitude 37°53,9' N, Longitude 013°06,8' W.

Après une première journée un peu lente au portant sous Artimon et Grand Yankee seuls, le vent s'est établi pour notre grand bonheur au Sud-Ouest, force 4 à 5, nous permettant de hisser la Grand-voile et de filer au largue pendant environ 24h à une moyenne de plus de 6 nœuds !
Lundi comme prévu, le vent a progressivement molli jusqu'à nous obliger à rallumer le moteur. Le ciel est bleu, le soleil nous réchauffe... On se croirait en vacances au bord de la mer !
Hier à partir de midi nous profitons d'une légère brise de Sud pour laisser reposer l'ami Perkins (ainsi que nos oreilles). L'après-midi à la voile est animé par le repêchage d'un pare-battage à la dérive (qui servait d'habitat à une multitude de crustacés), et l'observation d'un rorqual (commun?) à quelques centaines de mètres sur bâbord. Mais dans la soirée le vent retombe, et c'est bercés par le ronronnement du moteur que nous avons passé cette nouvelle nuit de quart.
Aujourd'hui mer calme, vent variant entre calme et Nord-Est de force...1 ! Nous avons aperçu un grand cétacé indéterminé à quelque distance ce matin, d'après la forme de la caudale ce pourrait être une baleine bleue...

Dimanche 12 Juin 2016, Gibraltar.

Belle traversée !
Du vent mais pas trop, une période de calme en cours de route qui nous donne l'occasion d'une baignade en plein océan, puis de nouveau du vent portant jusqu'au détroit de Gibraltar.
En route nous avons repêché quelques objets à la dérive : deux pare-battages qui viennent à merveille compléter l'équipement d'Alcyon, ainsi qu'un gros flotteur orange, qui devait servir de corps-mort pour mouillage forain et que nous avons déposé (faute de mieux) au milieu des conteneurs de tri sélectif de la marina. En plus de délester l'océan de quelques déchets plastiques, ces manœuvres (à la voile) nous permettent de nous entraîner pour un éventuel repêchage d'homme à la mer. Il faut dire que l'opération est plus facile par temps calme !
La traversée du détroit s'est faite au portant, sous Artimon et Grand Yankee, avec des pointes à plus de 9nds grâce au courant. Sous un ciel parfaitement bleu, nous avons eu tout loisir de contempler la côte, ou plutôt les côtes puisque les montagnes marocaines toutes proches nous offraient un magnifique panorama.
Enfin, après une arrivée ventée dans la marina de La Linea en fin d'après-midi, l'équipage a pu goûter au plaisir d'une douche chaude et d'un bon restaurant !

Aujourd'hui, journée avitaillement, ménage, et ballade sur le rocher de Gibraltar pour ceux qui ne le connaissent pas encore.

Nous repartons demain matin en direction de Palma de Mallorca (Baléares), traversée qui devrait durer entre quatre et cinq jours.

 

Étalage de poissons au marché
Étalage de poissons au marché
Le petit marché couvert de Praia
Le petit marché couvert de Praia
Piscines naturelles de Terceira
Piscines naturelles de Terceira
Roche volcanique, Terceira
Roche volcanique, Terceira
Notre virtuose
Notre virtuose
Concert en mer
Concert en mer
Amarrage à Praia da Vitoria
Amarrage à Praia da Vitoria
Corvée de patates !
Corvée de patates !
Lever de soleil sur mer d'huile
Lever de soleil sur mer d'huile
Puffin au lever du soleil
Puffin au lever du soleil
Lever de soleil sur mer d'huile, bis
Lever de soleil sur mer d'huile, bis
Gros cargo !
Gros cargo !
Baignade en plein océan
Baignade en plein océan
Phare de Tarifa, pointe extrême-sud du continent européen
Phare de Tarifa, pointe extrême-sud du continent européen
Gibraltar
Gibraltar

Les fiches espèces et géologie

Voir nos fiches des espèces et géologie remarquables de l'archipel des Açores élaborées par les guides encadrants de Participe Futur.

fiche acores

Petit alphabet des Açores

acores

A comme Anticyclone, B comme botanique, C comme cachalots...
Voir l'alphabet