PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

A bord d'Alcyon, 13 missions se sont déroulées pendant la campagne 2017 de Juin à Septembre. 11 missions de 6 jours et 2 missions de 12 jours (Corse)
Grâce à la participation des Eco-Volontaires et à leur travail rigoureux, nous avons pu mener à bien notre mission de collecte de données dont voici le bilan.


Observation de la faune marine :
Les observations d'animaux se sont déroulées selon le protocole du transect de ligne (trajectoire rectiligne, vitesse constante et 3 observateurs positionnés à 180° vers l'avant). Les espèces recensées sont les cétacés, les poissons, les tortues et les gélatineux (méduses,...)
Nous avons travaillé avec l'application ObsEnMer selon ses 3 niveaux d'observation : Expert, niveau 2 avec effort de transect et niveau 1 pour des observations ponctuelles (en fonction des conditions météorologiques notamment).
Cette année a été particulièrement riche en observations avec pas moins de 282 observations au total, et notamment 160 observations de cétacés, 50 de thonidés (chasse) et 31 de poissons lune (Mola mola).
D'une manière générale, à l'exception de la mission 7, les conditions météorologiques ont été favorables à l'observation de la faune marine, mais inégales d'une mission à l'autre.


Le tableau ci-dessous résume les observations par groupe d'animaux et par mission (les missions 7 et 8 ne sont pas représentées : les conditions météorologiques de la mission 7 n'ont pas permis d'observation et la mission 8 était dédiée à un autre protocole).

Répartition des observations par mission et par espèce :

tableau1

La carte ci-dessous présente la répartition spatiale des observations d'animaux.

carte1


Cétacés :

tableau2



Au total 160 observations de cétacés ont été effectuées et quasi toutes les espèces présentes en Méditerranée ont été observées au moins une fois.
  • 95 de dauphins bleu et blanc (Stenella Coeruleoalba)
  • 43 de rorqual commun (Balaenoptera Physalus)
  • 9 de globicéphales (Globicephala Melas)
  • 5 de grands dauphins (Tursiops Truncatus)
  • 1 de dauphin de risso (Grampus Griseus)
  • 7 de cachalots (Physeter Macrocaphalus)
  • 1 de baleine à bec de Cuvier (Ziphius Cavirostris)
  • 9 de cétacés indéterminés


img1 img2 img3

 

Ces observations sont réparties de la manière suivante (carte ci-dessous)

carte2



Poissons :

 Les observations de poissons sont représentées dans le tableau suivant.

tableau3

On note un nombre important de poissons lune (31 observations) et de chasse de thons (50).

 img4 Poisson lune (Mola mola) bientôt libéré d'un hameçon planté dans sa nageoire dorsale 


Méduses :

Les observations de méduses sont représentées dans le tableau ci-dessous en fonction des différentes missions. Cette année nous notons une faible présence des Pélagies qui certaines années pullulent en pleine mer comme sur les côtes.


tableau4

Tortues :

Cette année 10 tortues Caouanne (Caretta caretta) ont été recensées. Elles sont représentées dans la carte ci-dessous ainsi que l'ensemble des poissons observés.


carte3


Déchets flottants/ Macro déchets :

 La campagne 2017 a permis 42 mesures de déchets selon le protocole suivant : les déchets flottants sont recensés entre le bout de la perche et la coque du bateau (voir schéma ci-dessous, zone échantillon) sur une distance prédéfinie (2,5 Mn) et à une vitesse constante de 5 nœuds. Ce recensement nécessite des conditions météorologiques très bonnes (mer <3).

 img5 img6 

Il permet d'estimer la quantité de déchets flottants et d'avoir une meilleure idée de leur déplacement en méditerranée.

D'après le rapport de l'IFREMER (nos données de surface collectées depuis 2005 intègrent ce rapport), il n'y aurait pas de zones de concentration des déchets en Méditerranée (contrairement au Pacifique par exemple). Pour cette année, ce protocole a été mené 42 fois et 233 déchets ont été dénombrés   (représentés dans le diagramme ci-dessous)

img7
  • 3 en aluminium
  • 9 en bois
  • 20 indéterminés
  • 49 fragments polystyrène
  • 28 mégots
  • 117 en plastique (dont une brosse à dent, et  3 fragments de mousse expansée)


Comme chaque année, le plastique est largement représenté, en y ajoutant le polystyrène cela représente ¾ des déchets trouvés en mer.
D’une manière générale on note une baisse des fragments plastiques, liée probablement à l'interdiction des sacs en plastiques depuis 2 ans.

carte4

Nous procédons également au ramassage de déchets lorsque cela est possible. Comme chaque année nous avons récupéré de nombreux jouets plastiques de plage ainsi que des ballons gonflés (hélium ou pas) qui peuvent parcourir des distances très importantes depuis les côtes, entraînés par les courants et les vents.

img8  img9  Récupération de ballon trouvé en pleine mer 



par Gaëlle Lacroix


Pédagogie et Sensibilisation

une peda

Participe Futur s'attache à mener des actions de sensibilisation et de pédagogie, tout particulièrement en direction du jeune public ...

En savoir plus

Cétacés de Méditérranée, une typologie

cachalot1
Rorquals communs, cachalots, globicéphales
Quelles carcatéristiques, comment les repérer sur l'eau ?
Notre typologie...

PROGRAMMES 2016

Açores 2016