PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Novembre 2013 - 

Si les tomates, les salades et les fruits issus de l'agriculture intensive sont sans qualité gustative et déconseillés à la consommation (gorgés de pesticides), ce mode de production est à éradiquer pour sa consommation d'eau intolérable et les rejets chimiques en mer par ruissellement. Un facteur supplémentaire vient aggraver le tableau : les couvertures plastiques utilisées pour les serres usagées se retrouvent à la mer….

Un cachalot de 14 mètres de long et pesant 50 tonnes s'est échoué sur la côte hollandaise, il y a une semaine. l’autopsie a révélé la présence de 59 morceaux de plastique utilisés sur les toits des serres dans son estomac, soit 20 kg de plastique ingérés.

En mars dernier en Andalousie, même scénario, ingestion de plastique des serres d'Almeria et de Grenade, par un cachalot retrouvé mort sur le littoral et autopsié.

Observations et Protocoles scientifiques

une obs

Participe Futur travaille sur la problématique des "macro-déchets" en mer et réalise des opérations de photo-identification des cétacés.

En savoir plus

PROGRAMMES 2016

Açores 2016