PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Décembre 2013 - Vous avez certainement parcouru la BD de Pénélope Bagieu, et peut être signé la pétition émanant de Bloom. Vous pouvez encore voir cette BD en ligne sur Internet. La BD expose très clairement les dangers écologiques de cette pêche. La capture d'écran "photo" est extraite de la BD.

Sous l'impulsion de la militante pro-abysse Claire Nouvian, la campagne pour l'interdiction du chalutage en eaux profondes avait recueilli le 10 décembre le soutien de quelque 750.000 signataires en France, parmi les derniers pays, avec l'Espagne et le Portugal, à pratiquer cette pêche, très minoritaire et dénoncée comme non-rentable. Mais dominée par l'armateur Scapêche, du distributeur Intermarché, l'industrie a livré bataille jusqu'au dernier moment pour maintenir son droit à cette pêche, et il a gagné !

 

Car à 16 voix d'écart, le 10 décembre 2013, les députés européens ont autorisé à continuer ces chalutages en eaux profondes.

Immédiatement, une opération de boycotte des Mousquetaires de la distribution "Intermarché" a été mise en place par plusieurs ONG. Si vous souhaitez tenter d'influer sur cette pêche destructrice, il vous suffit de ne pas consommer les fruits de cette pêche : -sabre noir, grenadier de roche, et lingue bleue, les autres espèces remontées dans les chaluts sont pour la plupart inconnues et son rejetées "mortes" à la mer...

Observations et Protocoles scientifiques

une obs

Participe Futur travaille sur la problématique des "macro-déchets" en mer et réalise des opérations de photo-identification des cétacés.

En savoir plus

PROGRAMMES 2016

Açores 2016