PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Les calanques une

Encore un scandale français à la mode marseillaise : la réglementation "pollution" et le Parc National des Calanques !

Petit historique, depuis près de cinquante ans, 30 millions de tonnes de boues rouges ont été rejetées au large de Cassis. Ces boues chargées en métaux lourds sont des résidus industriels issus de la fabrication d’alumine. 

Le front de sédimentation se situe désormais à plus de 60 km de l’émissaire avec une extension importante vers l’Ouest sous l’effet des courants marins. (voir carte)

2012 a vu naître le Parc National des Calanques dont fait partie le Canyon de la Cassidaigne et dans lequel à 300 mètres de profondeur sont rejetées ces boues rouges. La Ministre Delphine Batho, limogée depuis, avait exigé un arrêt de ces rejets. Déjà renouvelée plusieurs fois, cette autorisation avait été reconduite « pour la dernière fois » en 1996 avec l’engagement que la société Pechiney qui en était alors exploitante, de diminuer ses rejets jusqu’à leur cessation au 31 décembre 2015.

Lundi 8 septembre 2015, le Conseil d’administration du Parc National des Calanques a prolongé l’autorisation de rejet de métaux lourds au cœur de son territoire ! 30 millions de tonnes de boues rouges ont déjà été déversées au large de Cassis, depuis 1966 ! Pourtant, le Conseil d’administration du Parc National des Calanques a prolongé lundi, la dérogation accordée à l’usine d’alumine Altéo à Gardanne (Bouches-du-Rhône). Ce qui signifie qu’au cours des 30 prochaines années, elle continuera à rejeter en mer des effluents liquides issus du traitement de la bauxite, via une conduite d’environ 50km reliant l’usine à la Méditerranée. Soit pas moins de 10 000 tonnes par mois, de ces fameuses boues rouges chargées en métaux lourds (arsenic, mercure ou chrome…) déversées à 4 Milles nautiques des côtes, dans le canyon sous-marin de Cassidaigne, l’un des plus remarquables et des plus profonds de Méditerranée, situé en plein cœur du parc National des Calanques !

Tout cela est proprement scandaleux, dangereux et destructeur de la biodiversité marine, c'est pourquoi, Participe futur comme de nombreuses ONG environnementales  avons signé une pétition adressée à la Ministre actuelle Ségolène Royal dont voici le lien : http://www.petitions24.net/lettre_ouverte_a_sroyal_-_rejets_de_boues_rouges_en_mediterranee

Nous resterons attentifs aux évolutions de ce dossier pour prendre part éventuellement à des actions de terrain.

Observations et Protocoles scientifiques

une obs

Participe Futur travaille sur la problématique des "macro-déchets" en mer et réalise des opérations de photo-identification des cétacés.

En savoir plus

PROGRAMMES 2016

Açores 2016