PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Equipage : Timothée, le Chef de bord, Marie-Paule, la guide.


Samedi 23 juillet 2016
Embarquement dans l’après-midi d’Elsa, Rudy, Ariane, Mathieu et Héloïse. L’amarinage se fera directement à la sortie de la rade puisqu’une petite houle aura raison de quelques estomacs....Nous arrivons à Porquerolles en début de soirée avec baignade à la clé....L'Hymne de la baignade de la semaine est lancée ‘l'eau est chaude ????????’.


Dimanche 24 juillet 2016
La matinée commence avec un petit topo sur la reconnaissance des cétacés, poissons, oiseaux que nous espérons observer tout au long de la semaine. Le début des observations commencera en début d’après-midi. L’observation attentive des écovolontaires sera particulièrement récompensée en fin d’après-midi. En effet, le spectacle débute avec la danse des dauphins à l’étrave du bateau et s'en suit par l' apparition d’un rorqual à moins d’un mille du bateau. Nous l'observons respirer à la surface plusieurs fois avant de le voir sonder majestueusement. Tout le monde se met à scruter la surface de la mer sur 360° dans l’attente de le voir ressortir et de pouvoir ainsi prendre des photos pour le travail de photo identification qui suivra le retour de mission. Des étoiles plein les yeux nous mouillons dans la baie de Briande.


Lundi 25 juillet 2016
Réveil à 7h pour un petit dèj-baignade et un départ en direction des îles de Lerins. Nous naviguons au-dessus du talus dans l’espoir d’observer cachalots et dauphins. Malheureusement, c’est surtout des déchets plastiques que nous voyons, probablement le résultat de la pression anthropique sur les plages et en mer à cette saison. La pèche au déchet reprend !
La pause déjeuner se fera à la cape et nous aurons droit aux ’dauphins du midi’. Une dizaine de dauphins resteront dans notre horizon le temps de manger pour notre plus grand bonheur. Cap sur les îles de Lerins au portant l’après-midi pour rejoindre notre mouillage...nous ne sommes pas les seuls à avoir eu cette idée ! ....Zodiac à l’eau nous partons à la découverte de l’île qui n’est habitée que par des moines. Une fois à terre, ça tangue.....nous nous dégourdissons les jambes en faisant le tour de cette île paisible aux odeurs d’eucalyptus.


Mardi 26 juillet
Nous levons l’ancre avec pour objectif .....le large !!!L’idée est d’aller au-delà des 20 miles, ne plus voir les côtes et observer les cétacés. Nous attendons patiemment mais ne voyons pas de ‘dauphins du midi’. L’observation d’animaux se mérite...nous voyons une première tortue à 18h45, elle passe à quelques mètres du bateau accompagnée de son compagnon le mérou marbré. A peine finissons nous les quarts d’observation que des dauphins apparaissent. Nous n’avons pas eu les dauphins du midi mais avons la chance d’avoir les dauphins de l’apéro. L’organisation des quarts se joue aux dès, chacun par groupe de 2 prend un quart de surveillance de 2h. Un souffle de rorqual accompagne le premier et troisième quart sans que l'on puisse distinguer l’animal sur l’eau. Les autres admirent le ciel étoilé et les étoiles filantes.


Mercredi 27 juillet 2016
C’est au petit jour que nous entendrons le souffle du rorqual et pourrons l’observer sur l’eau pendant plus de 2h.....Ce petit déjeuner gardera une saveur exceptionnelle. Ce rorqual a peut-être eu un coup de cœur pour la coque d’Alcyon. Nous nous redirigeons tranquillement vers les côtes à la voile et observons une ‘mer de dauphin’ vers 13h...les dauphins du midi. Nous en comptons au moins 40. Le spectacle est au rendez- vous, saut tendu, saut vrillé.......et autres galipettes.
Après un départ sur les chapeaux de roue l’après midi sera un peu plus calme, mais l’observation de la mer n’en reste pas moins un plaisir.


Jeudi 28 juillet 2016
Nous nous réveillons au mouillage au sud de Cap Camarat, la météo est belle. Après la douche salée du matin nous partons au sud avant de retirer des bords en direction de Port Cros. La matinée est riche en observation de Puffins de Méditerranée. Le vent se lève dans la journée ce qui limitera les observations mais nous permet de naviguer toutes voiles dehors, les équipiers à l’avant se font rincer par les vagues dans la joie et la bonne humeur...l’eau est chaude !
Nous arrivons sur l’ilot de Bagaud pour mouiller en fin de journée. L’histoire raconte que le piano d’un ancien amiral est toujours dans un fort sur l’île. Cependant il est interdit de débarquer sur cet îlot qui est complètement protégé........


Vendredi 29 juillet
Départ matinal du mouillage pour arriver à Saint Mandrier en fin de matinée. Nous profitons de cette dernière matinée de navigation pour admirer le soleil percer au dessus des îles de Port Cros et Porquerolles. Dernières heures pour finir son livre en mer, profiter d'un dernier plouf sans la foule estivale et refaire le monde.....Tout le monde est enthousiaste de cette semaine passée ensemble à guetter les cétacés et profiter des plaisirs de la vie en mer.....