PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Chef de bord : Inès,
guide : Orlane , et les écovolontaires, Sylvie, Galanne, Yves , et Thierry.

Dimanche 21
Yves :
Hésitation : vent force 7 annoncé. Nous restons au mouillage où on a même pas peur ? L’observation sera difficile avec les vagues mais on peut naviguer et aller sur un autre mouillage.
On y va ! Voiles au mini, on trace. Quelques photos des iles, plein de voiliers, mais trop de vagues pour observer. Quelques heures plus tard, le vent tombe, on tente un endroit à « globi » mais à nouveau trop de gite. On fait tomber les voiles et on mange, enfin, ceux qui le peuvent !


Après-midi plus calme. Observons nombreux oiseaux et thons sautant hors de l’eau.
Pas de baleine en vue. Allons au mouillage. Baignade dans des eaux turquoise. Fond visible à 7m. Observons d’ailleurs, au masque, une raie et plein de poissons ainsi qu’une méduse magnifique (une Pélagie).
C’est l’heure d’une partie de tarot accompagnée d’un casse-croute puis repas et dodo, ciel dégagé ! Demain on part tôt : les cétacés nous attendent !

Lundi 22
Yves :
Tout le monde sur le pont à 6h mais le vent c’est aussi levé tôt. On attend que ça se calme. On boit un café ou un thé, puis chasse aux lunettes de soleil finalement retrouvées au milieu des paquets de chips, dans le placard ! Les effets d’un manque de cétacé ? Maintenant, j’écris ces lignes et.... à suivre)
Thierry : (la suite)
Escale éclair à Porquerolles, pour faire du Gazole. Odeur moins sympa que celle des célèbres eucalyptus de la place du village ! Fin de journée au mouillage à la pointe sud de la presqu’ile de Giens. Baignade ! Yves troque ces lunettes de soleil ( pas encore re perdues) contre masque et tuba. vu aujourd’hui : 1 espadon, des puffins.. mais pas encore un seul odontocète ni mysticète...Mais que fait le Syndicat d’initiative ?
Sous le soleil exactement, des puffins à foison nageant au ras de l’eau ou se reposant. Plongeons à la pointe de la presqu’ile de Giens.

Mardi 23
Galanne :
Nous nous éloignons au large, direction le canyon de Cassis. Matinée calme sans rien à signaler.
Soir :
Ce soir nous faisons une mise à la cape, c’est-à-dire que nous passons la nuit au large. Le bateau stabilisé, c’est une baignade à 1500m de profondeur qui nous attend. Organisation d’une partie de water-polo au coucher du soleil. Moment de rire et de bonheur au milieu de ce paysage à couper le souffle.
Plus tôt dans la soirée, ça y est, nous apercevons enfin notre premier cétacé ! Plusieurs souffles se suivent : c’est un cachalot. Après une tentative d’approche, il sonde déjà. Mais de suite, au loin, un groupe de dauphins apparait ! Pas de doute, cette journée a été belle.
La nuit, observation de la voie lactée et des constellations sans difficulté étant donné l’absence de lumières. Lever de lune incroyable et coucher de soleil tout aussi magnifique.
Dans la nuit noire, on entend des souffles mais impossible de voir. J’agite l’eau autour du bateau avec un balai et des planctons phosphorescents brillent tel de petites étoiles.

Mercredi 24
Yves :
Après une nuit où chacun a fait son quart pour assurer la sécurité de notre bateau à la dérive paisible dans le noir, c’est le lever du soleil... magnifique. On met les voiles gentiment et immédiatement... des dauphins et des bancs de thons sautent partout !
Nous avons vu des dizaines de dauphins bleu et blanc sur cette journée.
On mange, on se repose et qui voilà, un superbe rorqual ! Point étonnant : il nous montre sa queue avant de sonder. Etait-ce une baleine bleue ou un rorqual de Minke ?
Après-midi, obs de niveau 3 comme le matin : à nouveau beaucoup de dauphins. Malheureusement pas d’autres baleines.
Nous décidons de refaire une nuit à la cape ! On reste sur site, alors baignade car il fait très très chaud. Les filles descendent en premier. Il y a environ 1000m de fond. L’eau est bleue très foncée vu du dessus. A peine sont-elles dans cette eau du canyon de Marseille que nous voyons un aileron sortir à 3 ou 4m d’elles ! « heu, les filles, pas de panique mais remontez vite, il y a un requin juste derrière vous ! » _ « mais nooon ! c’est une tortue ! » - « Eh non c’est un bien un requin ! » -« ah ben non, c’est... un poisson lune. »
Effectivement, le beau poisson lune nous laisse l’admirer et replonge. Ouf ! petite peur. ... Bon ben, on retourne se baigner !

Jeudi 25
Yves :
Nuit calme à la cape. On met les voiles et faisons cap à l’Est pour longer le canyon de Cassis. Pas de cétacés malheureusement. On fait plusieurs obs mais rien. Du coup on fait des blagues pour meubler :
- Mais où sont-elles ?
- elles se cachent à l’eau !
Etc,
Finalement, pause baignade car il fat très chaud. Pas de poisson lune, triste journée. On tente une dernière obs, sans succès et direction le mouillage, au pied du phare du Rouveau.
On mange, on plaisante et tout à coup : superbe feu d’artifice juste en face de nous !
On est aux 1eres loges, c’est génial et cela termine à merveille cette fantastique semaine.
Bravo les filles, quelle organisation ! La maison ne recule devant rien.


Vendredi 26
Une dernière baignade avant le retour. On range, on nettoie le pont. On sent la tristesse du départ. Difficile d’imaginer remettre un pied à terre après une semaine en mer...
Les souvenirs sont tout de même plein la tête et après un échange d’email, les photos accompagneront.
Merci infiniment pour cette superbe expérience, ces beaux paysages et cette belle ambiance pleine de rigolade. Peut-être reviendrai- je un jour en tant que guide, qui sait ?
Ca y est, le bateau est amarré, au revoir Alcyon !