PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Long-Finned Pilot Whale / Globicephala melas

Du latin globus = rond et du grec kephalos = tête et melas = noir

globicephale Odontocète / Famille des delphinidés

Statut en Méditerranée : Commun

Longueur : 4 à 5 m, jusqu'à 8 m ; Poids : 2 à 3,5 t ; Longévité : 25 à 50 ans.


Description : Son corps est noir avec une tache blanche en forme d'ancre sous la gorge et le ventre. Les jeunes sont d'un gris moyen. Il a de longues nageoires pectorales effilées et incurvées vers l'arrière. Sa nageoire dorsale est large à la base,environ 2 fois plus large que haute, et plutôt arrondie. Derrière elle, il présente souvent une tache en forme de selle. Sa tête est grande et arrondie, le melon est très bombé et souvent visible à la surface. Le souffle est puissant et parfois visible.


Répartition géographique : Dans les eaux froides tempérées et subpolaires de tous les océans des deux hémisphères, excepté le Pacifique Nord. En général, il vit au-dessus des eaux profondes et il chasse dans les canyons du talus continental. En Méditerranée, dans le bassin occidental, il est relativement commun à l'Ouest et plus rare l'Est. Il n'est probablement pas présent dans le bassin oriental.

Population : Inconnue mais certainement abondante au niveau mondial. En Méditerranée, les données sont considérées comme insuffisantes pour pouvoir donner une estimation correcte de la population de globicéphales noirs.

Comment le repérer à la surface : Grâce à sa nageoire dorsale caractéristique, sa taille et son corps noir qui le différencie des orques et des dauphins.

Alimentation : Il se nourrit presque exclusivement de céphalopodes (calamars), mais aussi parfois de poissons. Il chasse souvent en compagnie d'autres espèces.

Comportement social : Il est très sociable et forme souvent de grands troupeaux comprenant plusieurs centaines d'individus. Il semble qu'un groupe est constitué de la descendance de la même femelle. Les mâles se reproduisent certainement avec des femelles d'autres groupes. La cohésion sociale est très forte et est à l'origine d'échouages en masse. Il est très actif en surface, claquements de queue, battements de pectorales, tête dressée hors de l'eau (espionnage/spy-hopping)... Il est curieux et reste longtemps près des bateaux.

Prédateurs / menaces : Chasse, filets de pêche, nuisances sonores, ingestion de sac et détritus en plastique provoquant des occlusions intestinales, requins, orques.

Faits d'intérêts :

  • C'est l'espèce qui s'échoue le plus souvent et de façon massive. Pourquoi ? Les hypothèses à ce sujet sont multiples : suicides collectifs, système d'écholocation inefficace sur un fond trop uniforme, intoxications, animal malade ou désorienté que le groupe n'abandonne pas...
  • Ils ont été chassés intensivement, car ils sont très faciles à regrouper et à pousser vers la côte. On en chasse encore « traditionnellement » environ 1 700 individus par an aux Îles Féroé.