PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Samedi 21
14h00, il fait chaud, il fait beau.
Les éco volontaires rejoignent Port Pin Roland sous les premiers coups de vent annoncés pour la fin de journée. Et le lendemain, le Mistral se fait trop violent ...Départ repoussé au dimanche, l'occasion de se connaître : le skipper (Yann), la guide (Gaëlle), Ludivine, Mathilde et Adrien.

Dimanche 22
On part tôt pour éviter les gifles du mistral. Temps venteux et ensoleillé. Après 6 heures de navigation, arrivée à l'Anse du Gaou près de Bormes les Mimosas. Nous en profitons pour sensibiliser les plaisanciers aux problèmes du plastique dans le cadre de notre projet Exit Plastic.

Lundi 23
Les choses sérieuses débutent. La forte houle de la veille s'est apaisée. On quitte notre mouillage de bonne heure, le cœur plein d'espoir. 8h58, «Souffle ! », Le cri de Yann nous met en émoi. C'est un cachalot. Observation fabuleuse !
Il s'enfonce dans les profondeurs de la Méditerranée pour chasser. On reste sur zone en espérant le voir réapparaître après son apnée.
10h30 : un festival, cachalot après cachalot, on enregistre des observations en un temps record.
On reprend un transect vers l'Est et là, nous observons des rorquals.
Dans un tableau naturel exceptionnel, les géants chassent avec comme décor : des sternes, des puffins et un petit groupe de dauphins Stennela. Après décompte, ce lundi, c'est 9 observation de cachalot, 8 observations de rorquals, quatre dauphins, des sternes, des aigrettes, un fou de Bassan.
Nous mouillons au Cap Taillat, préservé par le Conservatoire du Littoral.

Mardi 24
Départ tôt pour une nouvelle journée en mer.
Poissons lune, quatre au total dans la journée. Une trentaine de dauphins bleus et blancs, dont certains sont même venus jouer à l'étrave du bateau.
Et soudain, deux rorquals calmes « rentrent en contact avec nous ». A trois reprises, un des deux passe sous le voilier, quoi de mieux pour observer le deuxième plus gros animal qui n'ai jamais existé ?
La phrase prononcée par Mathilde, la veille, me fait rire : « Si on ne voit rien de toute la semaine, ce serait drôle quand même. »
Nous mouillons dans la soirée devant l'île de Bagaud, en face du village de Port Cros.

Mercredi 25
Après trente minutes de navigation, un poisson lune apparaît ! La chance !
Puis des transects durant 9 heures à scruter l'horizon, la traversée d'une zone humide et froide et un engloutissement du paysage par une mer de nuages, aucune observation. Mais sur le cap retour qui nous conduit au mouillage, Adrien vient de repérer un cachalot. Une longue observation se fait. Trois cachalots. Nous les observons longuement, plus d'une heure, et enregistrons leur comportement, modifié vraisemblablement par notre présence. Nous reprenons notre route vers l’île des Embiez, des dauphins bleus et blancs (Stenella) traversent dans le coucher du soleil. Comme une carte postale.
Superbe mouillage aux Embiez malgré une « rave party » de nos voisins jusqu'à 6 heures du matin.

Jeudi 26
Les conditions de navigation s'annoncent excellentes : peu, voire pas de houle, beau temps. La journée débute avec le saut d'un thon énorme et le passage de quelques dauphins bleus et blancs (Stenella).
Puis deux grands dauphins (Tursiops Truncatus) sont observés, ils se déplacent très furtivement. Une observation d'un petit avec sa mère.
La navigation reprend.
Un poisson lune est observé durant l'après-midi. L'équipage se met d'accord : nous allons faire une nuit à la cape ! En plein large, pour être sur zone d’observations des grands mammifères marins dès le matin.
La nature nous offre un coucher de soleil fabuleux avec le soleil couchant rougissant oranger faisant face à une lune et à son ciel bleu violet.
Pendant la nuit, Mars nous fait le privilège de grossir devant nos yeux.
Les quarts de nuit s'enchaînent, le compas de relèvement en mains nous vérifions les routes des ferry et cargos alentours. Quand soudain vers 1h50, un bruit, le souffle typique et mélodique comme une flûte de pan d'un rorqual. Nous ne le verrons jamais mais celui-ci évoluera autour d'Alcyon pendant plus de 20 minutes. Quelques méduses pélagiques viendront nous visiter ainsi qu'un petit poisson pilote... Quel privilège d'être ainsi à la dérive dans une mer d'huile.

Vendredi 27
La lune presque pleine, accompagnée de mars, nous éclaire à tour de rôle lors de nos quarts.
6 heures du matin, tout le monde se lève. Seul et libre à plus de 17 milles des côtes, quelle sensation fabuleuse !
La lune fait place au lever d'un soleil, qui se veut quelque peu timide. Soudain, notre jeune écovolontaire suisse, nous suggère de se mettre en observation vers le Nord Ouest. Et avant même d'avoir pu avaler quoi que ce soit, un rorqual commun est à l'endroit indiqué. On met le cap vers lui et il reste paisible... on l’observe dans les premiers rayons frais du soleil matinal. Pas évident de réaliser des photos d’identification.
Nous repartons alors vers la terre, d'abord au moteur, puis alors que le vent forcit à la voile. Quel plaisir que de franchir le Cap Cepet à la voile, en un seul bord.
Puis retour à Port Pin Roland, à la civilisation... La manœuvre de port nous réserve quelques surprises et c'est avec le cœur lourd que tout le monde repart reprendre sa vie normale, un peu plus banale... c'est la fin d'une expérience exceptionnelle! Nous repartons la tête pleine de souvenirs, mais surtout le cœur rempli d'émotions particulières, après une expérience scientifique et humaine hors du commun!
Un grand merci à Yann, notre skipper pour sa conduite, ses enseignements, ses connaissances et à Gaëlle, notre guide pour son savoir, sa guidance, ses anecdotes, et son énergie rieuse quotidienne...

Et merci à Alcyon, ce navire, à l'histoire si particulière, qui nous a accueilli sur la mer pendant une semaine. Nous reviendrons !!!

Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018
Mission 3. Juillet 2018