PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Samedi 28 Juillet
Après un topo sécurité sur la vie à bord, nous quittons le port de Saint Mandrier vers 17h direction Porquerolles au mouillage du Langoustier. Hissons les voiles dans la rade. La mer est belle, ce qui permet à l’équipage composé de Muriel, Fred, Romain, Jérémie et Julie de s’amariner en douceur. La première soirée donne l’occasion de faire connaissance autour de l’excellent couscous de Yann notre capitaine.

Dimanche 29
Pour cette première journée d’observations, nous faisons route au large du Cap Sicié en effectuant des transects sur le talus. Nous sommes 7 à bord dont 6 observateurs. Nous observons par groupe de 3 et changeons de quart toutes les 2 h en suivant le protocole expliqué au petit matin par Marie-Paule qui sera notre guide scientifique de la semaine. Nous attisons nos regards, à la recherche d’un souffle, d’une masse sombre, de chaque mouvement de la grande bleue.



En récompense de nos efforts nous avons la chance de voir un groupe de dauphins bleu et blanc (Stenella) qui jouent à l’étrave du bateau pour notre plus grand plaisir. Après une journée d’observations, nous arrivons aux Embiez vers 20h et cherchons un banc de sable suffisamment large pour accueillir l’ancre d’Alcyon et nous abriter pendant la nuit. Nous profitons des derniers rayons de soleil pour nous baigner, l’eau est chaude : 28 °C !

Lundi 30
Départ aux aurores direction le canyon de Cassis guidée par notre charmante libellule. Après la rencontre d’un poisson lune et de quelques Stenella, nous faisons cap au Sud Ouest. En effet les cartes d’habitats indiquent des zones plus favorables dans ces eaux. L’objectif est aussi de quitter le talus pour retrouver les grandes profondeurs (2000 m). Après une grosse journée de navigation et d’observations, rencontre intimidante et fascinante avec un cachalot que nous détectons au loin par son souffle oblique.

Si les cachalots sont souvent ‘timides’, celui-ci décide de se rapprocher du bateau et même de se retourner sur le côté en longeant Alcyon pour ressortir derrière le bateau. Equipage et capitaine y compris sont sous l’excitation et l’émotion de cette rencontre. Après avoir passé une dizaine de minutes à la surface, nous laissant aussi découvrir la magie du son de son souffle il sonde vers les profondeurs. Le cachalot peut plonger jusqu’à plus de 2 000m! C’est une première expérience pour la plupart d’entre nous.

Chaque observateur scrute une partie de l’horizon dans l’attente de le revoir à la surface. Il ressortira après 45 mn. Yann positionne le bateau de façon à faire les photos de sa caudale pour la photo identification….mission accomplie les photos sont prises et le cachalot repart vers les profondeurs.
Nous restons au large et passons la nuit à la cape. Nous effectuons une veille attentive des autres bateaux par quart de 2h à 2 équipiers sous une pleine lune ‘éclairante’ Certains auront la chance d’entendre le souffle de dauphins.

Mardi 31
Après cette petite nuit, à peine le temps de finir le café qu’un rorqual pointe sa dorsale à quelques centaines de mètres. Difficile de l’approcher, lancé sur sa route il ne nous attendra pas. Nous avons la chance d’observer son élégance à la surface et sommes impressionnés par la vitesse de ses déplacements. Nous poursuivons notre route en direction de Port Cros sous le vol de Puffins.

Les libellules sont toujours là, le rorqual se fait plus rare. Rencontre improbable au large puisque nous croisons nos amis de la Swiss Cetacean Society, qui font aussi de l’observation de cétacés en Méditerranée Nord Occidentale. L’après midi sera ponctuée par l’observation de chasse de thons, d’un poisson lune, de dauphins. Nous allons mouiller à l’Anse de la Galère à Porquerolles. L’équipage va explorer les fonds marins en palme masque et tuba et rencontrer sars, saupes, girelles et même une murène ….Nous passons une belle soirée d’échanges et de rigolades !

Mercredi 1 Août
Départ sur un lever de soleil flamboyant vers l’est au large de l’île du Levant. La journée est rapidement chaude, très chaude….La mer est d’huile quand nous apercevons le souffle d’un cachalot.
Sa présence nous ravira une bonne dizaine de minutes. La journée est riche en observations avec de nombreux poissons lunes qui flottent la nageoire à la surface, le passage d’une tortue Caouanne tout près du bateau, et toujours beaucoup de chasse de thons. Nous poursuivons la journée sous voile et finissons sous un génois de 60 m2, impressionnant !
Murielle barre pour la première fois sous voile comme une pro ! Le mouillage du soir se fera à l’Anse du Gaou pour lequel nous aurons la fierté de finir en godillant et d’envoyer l’ancre sans avoir mis en marche le moteur !

Jeudi 2
Cap plein Sud. Transect vers le pied du talus. Ce sera la ‘dolphine day’, dauphins à gogo, nous voyons un premier groupe de dauphins avant 9h. Les rencontres avec les dauphins rythment la journée, ils seront parfois joueurs, parfois en voyage, parfois indifférents et parfois accompagnés de thons. Nous faisons un point hydrophone à la pause déjeuner sur environ 2000 mètres de fond.

Le cachalot ne sera pas au rendez-vous aujourd’hui. Nous voyons une ligne de pollution dans le ciel qui suit la route des ferrys. La météo nous permettra de profiter d’une baignade rafraîchissante et salvatrice au large dans les fragments des rayons de soleil. Nous repartons à la voile sous génois puis effectuons le suivi des macro déchets une fois le moteur démarré pour observer une vitesse constante à 5 nœuds selon le protocole. Nous retrouvons notre mouillage du premier soir avec un peu plus de monde.

L’objectif de la fin d’après-midi est de réaliser de la sensibilisation auprès des plaisanciers dans le cadre du programme ‘Exit Plastic’ sur la thématique des déchets plastiques. Nous sommes agréablement accueillis par les plaisanciers. La soirée sera joyeuse et animée par la guitare….what would you do with a singer skipper ? Un bain dans le plancton phosphorescent conclura notre soirée…un moment magique !

Vendredi 3
La semaine touche à sa fin et nous devons gagner le port de Pin Rolland pour une arrivée vers midi. Rangement et Nettoyage du voilier afin d’accueillir dès samedi après-midi les écovolontaires de la mission suivante.


DSC02068
DSC02068
DSC_7809
DSC_7809
GOPR0344
GOPR0344
IMG_4876
IMG_4876
IMG_4895
IMG_4895
IMG_4948
IMG_4948