PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION


Equipage : Yann, Jacques, Laura, Pauline, Aline, Corinne


Samedi 15 septembre
Il est 14h lorsque nous faisons la rencontre de Yann (notre chef de bord), Laura (notre guide) et Jacques (le Président de Participe Futur) à la terrasse du café de Port Pin Rolland. Présentation rapide de la mission et des écovolontaires de cette dixième mission. Il est maintenant temps d’embarquer. Laura nous fait faire le tour du propriétaire et nous déballons nos affaires. Vient ensuite le topo sécurité de Yann. Nous voilà fin prêts pour le départ. Nous mouillerons ce soir au Langoustier.



Dimanche 16 septembre
Des orages sont prévus dans les prochains jours, Yann décide donc que la traversée pour la Corse se fera aujourd’hui. Même pas peur ! L’équipage amariné s’élance donc vers l’île de Beauté. Laura profite de la matinée pour nous expliquer le protocole de suivi des mammifères marins ainsi que le projet Exit Plastic visant à la sensibilisation des usagers de la mer à la problématique des déchets en mer.
Une belle journée d’observation se déroule. Belle par la météo, car les observations se font attendre. Laura nous rappelle très justement : « L’absence de donnée est une donnée ». Le soleil se couche, à l’heure de l’apéro, Nous entendons Yann crier « Oh my god », il vient de voir sauter un rorqual commun. Nous le verrons ensuite à l’horizon, mais personne ne le reverra sauter.
Nous finissons cette soirée par l’organisation des quarts de nuit.

Lundi 17 septembre
Après une belle nuit de quarts et un peu de sommeil, nous retrouvons Pauline, Laura et Jacques dans le cockpit pour le petit déjeuner. La pluie s’est abattue sur eux pendant leur quart, mais les sourires sont toujours là et Jacques en a profité pour faire un petit cours de météo. Il est toujours intéressant de comprendre pourquoi le ciel nous tombe sur la tête. Nous nous remettons tous en poste, pour reprendre une journée d’observation… Infructueuse… Mais nous voyons la Corse ! Et le soir nous arrivons dans le magnifique Golfe de Girolata où nous mouillons dans l’anse de Tuara.

Mardi 18 septembre
Encore une belle journée à scruter la mer. Nous croiserons quelques dauphins Stenella, et surtout le majestueux Belém. Le soir nous mouillons à Nichiaretto. Petite baignade de rigueur avant une belle soirée sous les étoiles.

Mercredi 19 septembre
Les conditions météo ne nous permettent pas de faire de l’observation de niveau 3. Nous faisons cependant une très belle journée de navigation : découverte de la prise de ris et de l’art de barrer dans le clapot. L’équipage est ravi et rincé par les embruns qui caressent le pont.
Nous mouillons dans l’après-midi en baie de Calvi et profitons des rayons du soleil pour une sortie PMT.

Jeudi 20 septembre
Nous quittons notre mouillage direction Calvi. L’occasion de découvrir la navigation avec les voiles en ciseaux.
Le soir l’équipage profite d’un concert de chants polyphoniques corses dans la Cathédrale.

Vendredi 21 septembre
Pauline débarque ce matin, elle doit rentrer en Bretagne pour ses cours. Nous la quittons donc au petit matin et prenons la route vers une nouvelle zone d’observation.
Les yeux grands ouverts, nous guettons des heures durant la mer… en vain. Seul Yann verra une dorsale, furtivement, mais suffisamment bien pour qu’il identifie un ziphius !
Pour nous consoler, Laura transforme Alcyon en crêperie à flot.

Samedi 22 septembre
La météo capricieuse ne nous permet pas de sortir aujourd’hui, nous naviguerons juste une heure pour changer de mouillage afin d’être plus abrités. Journée PMT, cours de matelotage par Jacques et introduction à la biologie marine par Laura. Même au mouillage, nous ne nous ennuyons pas.

Dimanche 23 septembre
Si l’absence de donnée est une donnée, alors nous sommes riches ! Dernière journée d’observation, la météo capricieuse nous oblige à nous mettre à l’abri ces prochains jours. Nous filons donc vers l’est. Passage du Cap Corse sous une magnifique lumière, toutes voiles dehors. La navigation déjà superbe l’est encore plus lorsque deux Tursiops viennent furtivement jouer à l’étrave.
Nous arrivons le soir au port de Maccinagiu.

Lundi 24 septembre
L’équipage profite de cette escale forcée pour découvrir le petit village de Macciagiu.
Laura, Corinne et Aline mettent en œuvre le projet Exit Plastic. Nous passerons l’après-midi à échanger avec des plaisanciers et des pêcheurs sur la problématique des déchets en mer. Conversations extrêmement intéressantes sur un sujet qu’on sent brulant.

Mardi 25 septembre
Aujourd’hui, avitaillement en vue de la traversée de demain.

Mercredi 26 septembre
Le départ initialement prévu vers 9h est repoussé en début d’après-midi en raison du coup de vent.
Vers 13h30, le départ est annoncé. Nous hissons les voiles et c’est parti ! Nous faisons des pointes à 8-9 nœuds, les dauphins Stenella viennent jouer avec nous pendant presque une heure, inoubliable !

Jeudi 27 septembre
Encore une nuit de quarts sans encombre. Alcyon barré par son fidèle Ulysse glisse sur l’eau.
A 4h, ça y est : terre en vue !
L’équipage s’éveille et les pronostics sur notre heure d’arrivée à Port Pin Rolland vont bon train : 16h, 18h42, entre 22h et 2h.
Finalement, Yann aura raison, nous arriverons à 2h tapante au port. Seuls Laura, Jacques et Yann étaient encore éveillés pour notre atterrissage sans encombre.

Après une courte nuit, nous disons au revoir à Alcyon et à son équipage.

01
01
02
02
03
03
04
04