PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

13 juillet
Tous à l'heure à 14h, un peu impatients de voir le bateau et de rencontrer l'équipage formé de
Karen, Sylvie, Gisèle, Jean claude, Yann et Fanny. Le vent nous oblige à quitter le port dans la soirée.Yann nous présente le bateau, fait le topo sécurité puis Fanny enchaîne avec la présentation des protocoles d'observations.
Enfin le moment du départ est arrivé, Direction l'anse Mejean où il n'y a pas beaucoup de bateaux, surprenant en cette saison !
Après une baignade rafraîchissante (18°C), l'équipe se retrouve autour d'un délicieux coucous, le premier de la saison cuisiné par Monsieur Yann.

14 juillet
Départ matinal à 6 h30, nous sommes tous sur le pont et décidons de lever l'ancre. Les conditions météo sont idéales pour l’observation. Jean Claude se propose pour le protocole macro déchet. Fanny répartit les tâches pour le protocole observation biodiversité. Nous naviguons depuis 2heures lorsque Yann semble avoir vu quelque chose à l'horizon. Nous nous approchons après avoir fait les relevés. Il s'agit d'un grand rorqual. Un second se manifeste accompagné d'un grand dauphin. Nous le suivons jusqu'à ce qu'il sonde. Lorsqu'il refait surface, il ne manifeste aucun intérêt pour notre embarcation et poursuit sa route, et re-sonde. Nous le retrouverons à nouveau presque à l’arrêt, ce qui nous permet une belle approche. Il est manifestement intéressé par notre attitude et se laisse approcher en nous observant. Nous quittons la zone pour nous rapprocher de la côte et du talus que nous parcourons à la voile avant de rejoindre Port Cros pour nous mettre au mouillage pour la nuit avant le mauvais temps annoncé.

15 juillet
Journée de relâche à cause des coups de vent annoncés. On en profite pour visiter Port-Cros, sa faune et sa flore, et le fort Estissac. Nous avons vu le temps se dégrader, une trombe s'est formée au dessus de Port Cros, cela a duré 5 minutes. Yann nous donne une leçon de voile où l'on apprend les différentes manœuvres pour hisser et affaler une voile, nous avons également appris les nœuds essentiels. Une belle soirée s'en est suivi, partagée avec un équipage voisin qui comptait une écovolontaire de l'année précédente. Cette rencontre accompagnée par de super bonnes crêpes préparées par Sylvie, un succès auprès de tous.

16 juillet
Départ tôt le matin. Mer belle. Pas de vent. Navigation au moteur. Chacun s'installe dans ses fonctions. On reste sur le talus après avoir fait le tour de l'île du Levant. Yann aperçoit un groupe de grands dauphins. Parmi eux une mère et son petit. Nous ne nous approchons pas trop pour ne pas effrayer le petit. Un peu plus loin à l’horizon, c'est le souffle d'un cachalot qui nous attire. À peine le temps d’apercevoir la caudale et le spectacle est déjà fini. L'après midi le vent se lève, navigation à la voile, Yann est satisfait de son équipage. Yann découvre que la pompe d'évacuation des toilettes est hors service. Il passera la soirée à réparer. Pendant ce temps nous sauvons un adolescent en risque de noyade. Pris par les courants assez forts entre l'île de Bagaud où nous mouillons, et Port Cros. Après toutes ces émotions nous finissons la soirée par le repas sous une éclipse de lune...

17 juillet
Départ vers 7h, et petit déjeuner en route. Navigation qui alterne entre moteur et voile car le vent est changeant. Première alerte, un cachalot, on s'approche juste assez pour le voir sonder. Malgré l'objectif du jour (aller en haute mer) on décide d'attendre qu'il refasse surface. Environs 40 minutes après grâce à l'hydrophone, nous le voyons ressortir mais bien plus loin. On continue notre route et croisons un groupe de dauphins. Moment magique quand ils jouent dans les vagues d'étrave d'Alcyon. Le groupe de dauphins bleu et blanc reste environ 5 minutes avec nous. Matinée riche en observations. L'après midi démarre plus doucement. On voit un premier souffle, lointain,c'est un rorqual. On le suit mais peu de temps car il est visiblement dérangé. Deuxième observation plus tard dans l'après midi d'un second rorqual. Retour au mouillage, Alcyon atteint 7 nœuds de vitesse de croisière ! On croise deux dauphins bleu et blanc. Petit bain de mer, observation des poissons, visite d'une grotte, puis dîner.

18 juillet
Nous quittons le mouillage des langoustiers (Porquerolles),qui au passage est un très beau mouillage, direction Sicié. Un vent de force 5-6 se lève et nous oblige à mouiller vers midi derrière le cap Sicié. Entre deux baignades et un quatre-quart, nous en profitons pour nettoyer le bateau afin de nous laisser davantage de temps le lendemain matin pour la dernière sortie de notre mission.

19 juillet
Nous nous mettons en route pour la dernière virée à 7h30. Yann a sortie le génois pour l'occasion, un foc de 60m2 !
Malheureusement, aucun cétacé n'est venu nous saluer. Ce n'est pas grave, nous reviendrons ! Tout l'équipage a passé une très belle semaine riche en observations !

comptage-dechets
comptage-dechets
ecoute-cachalot
ecoute-cachalot
fort-estissac
fort-estissac
vers-le-mouillage
vers-le-mouillage