PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

Samedi 20 juillet
Nous embarquons à bord d’Alcyon afin de constituer une équipe de 4 volontaires. Fanny nous fait visiter le voilier puis nous explique les règles de vie. Ensuite, Yann prend le relais : voiles, bouts, trinquette, rien n’a de secret pour lui. Enfin le départ. Nous voilà partis pour le cap Sicié où nous jetons l’ancre pour la nuit. Petite baignade et dîner houleux.

Dimanche 21 juillet
Debout 7h, on prend le large pendant que Fanny nous explique les deux protocoles : le premier sur les macrodéchets, à l’aide d’une canne à pêche, et le deuxième sur l’observation des cétacés à l’aide de l’outil ObsenMer. Après plusieurs mises en situation, chacune à son poste. Au fil de l’eau, Emilie aperçoit des énormes thons jaillissant hors de l’eau. Puis c’est au tour de Lucile de distinguer deux dauphins à l’horizon. Pou une première, l’équipe est plutôt ravie. Le vent se lève, nous mettons les voiles en fin de matinée. Nous patientons en silence, à l’affût du moindre flip-flop. A l’heure du repas, Yann aperçoit quatre dauphins bleu et blanc qui se dirigent droit vers nous. Nous les contemplons filer sous l’étrave et nageant avec nous. De nouveau tous au poste, Lucile aperçoit des souffles. On se rapproche pour voir un puis deux cachalots. Ils jouent autour du bateau, font des remous et mêmes des sauts pendant deux bonnes heures. Puis direction le mouillage de Port-Cros.

Lundi 22 juillet
Départ 8h pour le large. Aucun vent, nous sommes donc au moteur. On est tous au poste lorsqu’Emilie crie « Dauphins à 9h ». Nous sommes émerveillés. Raie mobula, tortues, poissons-lune et autres nous accompagnent tout au long d’une journée qui atteint son apogée lorsque nous apercevons un magnifique rorqual commun avec la dorsale coupée. La journée d’observation se termine par la visite d’une centaine de dauphins bleu et blanc accompagnés de leurs petits. Mais l’aventure continue avec une nuit à la cape !

Mardi 23 juillet
La nuit fut courte pour tout le monde. Alcyon la nuit, c’est ambiance Pirates des Caraïbes : la lampe à pétrole dans la brume scintille et donne une atmosphère silencieuse où règne la plénitude. Dès le dernier quart, à 5h30, nous mettons les gaz direction plein Ouest. On démarre les deux protocoles à 8h, les déchets sont relativement nombreux. Nous trouvons et tentons de repêcher divers ballons en plastique. Côté positif, nous observons beaucoup de tortues, raies mobula… On aperçoit aussi des bancs de dauphins d’une centaine d’individus certainement. Plein Ouest, nous distinguons trois rorquals communs, et autant derrière nous. Nous mettons en place le suivi pendant un bonne heure. Peu farouches, ces derniers jouent avec le bateau et passent même dessous ! Nous travaillons jusqu’à 15h, avant de nous reposer et de profiter des baignades. En fin de journée, Sandrine et Lucile aperçoivent un aileron à 30 mètres s’approchant du voilier. Nous comprenons qu’il s’agit en fait de deux dauphins tant recherchés, des dauphins DE RISSO ! Nous mettons en place le suivi. L’un est plus âgé et plus marqué que l’autre. Nous écoutons leurs sons particuliers et même leurs cris à l’hydrophone. Au bout d’une heure et de belles prises de photos ID, nous les laissons partir tranquilles. Deuxième nuit à la cape, quelle journée !

Mercredi 24 juillet
Après une deuxième nuit à la cape, dur dur le réveil en musique. Départ 7h pour continuer les protocoles. De nouveau, nous observons des rorquals communs et des dauphins bleu et blanc. Un rorqual s’est même endormi devant nous, dorsale hors de l’eau. Magnifique. Sieste, repos et baignade avec des thons puis mouillage aux Embiez le soir.

Jeudi 25 juillet
Nous partons des Embiez, retour difficile à la civilisation après trois jours au large. La matinée est ponctuée d’observations de dauphins bleu et blanc avec leurs nouveau-nés, de sauts de raies et d’un rorqual commun. Nous partons vers l’Est en direction de Cassis, l’objectif étant d’être au-dessus du talus continental afin de voir grands dauphins et cachalots. L’après-midi est plus longue. Vers 17h30 nous observons des sauts de cachalots au loin. Nous commençons le suivi à 17h45. Un individu sonde mais l’autre sort la tête et nous observe. Nous essayons de passer derrière lui pour le photographier, il nous tourne autour. L’animal, calme, ne daigne pas prendre de la vitesse et sonder. Les heures passent, l’hydrophone indique qu’il n’émet aucun bruit. Un congénère arrive, les deux individus nagent ensemble, se rapprochent. Nous supposons que le premier attendait le second. Moment inoubliable et rempli d’intensité. Ils finissent par plonger côte à côte. Nous ne les reverrons pas. Il faut malheureusement rentrer au mouillage à deux heures de navigation. Cette dernière journée ponctue une semaine incroyable d’observations rares et époustouflantes. Merci à Alcyon et à son skipper.

Vendredi 26 juillet
Après une belle soirée en compagnie de la SCS, nous voilà partis vers St Mandrier, retour à la maison. Nous rentrons sans encombre, tout juste le temps de prendre une douche avant de partager un bon restaurant tous ensemble. Puis, pour bien clôturer la semaine et laisser la place à une nouvelle équipe, nous nettoyons le bateau en musique. Le temps des aurevoirs arrive. Nous sommes tous prêts à renouveler l’expérience après cette semaine magique !

2-cachalots-prets-a-sonder
2-cachalots-prets-a-sonder
2-rorquals-communs
2-rorquals-communs
daupihns-de-risso
daupihns-de-risso
ecoute-a-lhydrophone
ecoute-a-lhydrophone
en-observation
en-observation
sonde-de-cachalots
sonde-de-cachalots
tortue
tortue
un-cachalot-bien-curieux
un-cachalot-bien-curieux
un-cachalot-frappe-la-surface-avec-sa-queue
un-cachalot-frappe-la-surface-avec-sa-queue
un-cachalot-sort-la-tete-pour-nous-observer
un-cachalot-sort-la-tete-pour-nous-observer