PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

(10 août 2019 au 16 août 2019)

CdB:Yann
Guide : Laura
Écovolontaires : Anne-Marie, Corinne, Sandra, Eric, Michel

Samedi 10 août

Après une rencontre avec tous les équipiers, la guide et le chef de bord, nous quittons Port Pin Rolland pour Porquerolles. La météo de la semaine s'annonce mitigée, mais une fenêtre entre dimanche et lundi devrait nous permettre de commencer les protocoles d'observations.

A 19h, nous arrivons au Langoustier et dégustons un poulet rôti et des pommes de terre sautées préparées par Laura. Bienvenue à bord d'Alcyon.

Dimanche 11 août

Après une première nuit au mouillage, l'équipage se réveille, prend rapidement son petit-déjeuner et l'ancre est levée. Nous partons au large pour les deux prochains jours afin de faire un maximum d'observations avant que la météo ne tourne en notre défaveur. Laura  nous explique les protocoles de suivi des cétacés et nous apprend à utiliser le matériel. Très vite les premiers dauphins bleu et blanc font leur apparition, nous appliquons au pied de la lettre les instructions de Laura concernant la prise de données et pouvons ensuite profiter du spectacle. Nous continuons notre route vers l'est sur une mer calme et sous le soleil, mais plus d'observation de cétacés, seul un poisson-lune viendra nous rendre visite quelques secondes.

Le soir venu, nous nous mettons à la cape pour le dîner. Au moment de la vaisselle, Laura aperçoit une dorsale dans le crépuscule, nous pensons tout d'abord à des Stenella, puis le doute s'empare de l'équipage, et si nous étions en présence de Risso. Ni une, ni deux, l'hydrophone est mis à l'eau, et nous confirme la présence de dauphins de Risso, invisibles dans le noir, seuls les souffles et l'hydrophone nous indiquent leur présence. Belle fin de soirée pour l'équipage qui se prépare à une nuit de quart pendant qu'Alcyon voguera vers Monaco.

Lundi 12 août

6h30 l'équipage est sur le pont, déjà les premiers dauphins ont été repérés. Surprise, pour l'équipage, Yann trouve un calamar réfugié (mais desséché) sur le pont. Sans doute aura-t-il essayé de fuir les Risso de la veille !

La météo est compliquée ce matin, averses, grand soleil, grains à l'horizon, l'équipage observe entre les gouttes, mais toujours sur une mer d'huile.

Des Stenella sont aperçus, mais préfèrent rester à l'écart.

La journée s'écoule et la côte se rapproche quand enfin le mot magique résonne : SOUFFFLE ! Repéré par Sandra, nous apercevons le premier souffle de la semaine, un souffle oblique, un cachalot !

Yann met le cap vers l'animal. Nous nous approchons derrière lui. Les données ont été saisies et tout le monde s'est équipé des appareils photos nécessaires à la réalisation de la photo-ID parfaite de ce cachalot. Après une dizaine de respiration, l'animal sonde sous le crépitement des appareils photos. Mission accomplie !

Nous apercevons un autre souffle dans l'après-midi, mais impossible de l'atteindre avant la sonde. Un point hydrophone, nous confirme que trois cachalots sont actuellement sous l'eau. Le premier arrête de cliquer, nous attendons fébrilement son souffle à la surface. Trop loin. Nous arrêtons là notre observation, car le vent commence à monter et il est grand temps de rentrer au mouillage à St-Jean-Cap-Ferrat. Apéritif joyeux et repas copieux. Nous nous endormons des cachalots plein la tête.

Mardi 13 août

Réveil plus tardif ce matin (7h30), on sait que la journée va être consacrée à la navigation et l'arrivée du Mistral viendra compliquer l'affaire. La mer est trop houleuse aujourd'hui pour aller au large. Nous passons Nice, Antibes, Cannes, les îles de Lerins... certains dorment, lisent, barrent.... Journée calme. Le Mistral fait sont entrée dans l'après-midi, réduction des voiles, affalage, nous continuons dans la houle, mais le mouillage n'est plus très loin. Soirée à Cap Taillat et dégustation du fameux couscous de Yann.

Mercredi 14 août

La météo continue de faire des siennes, nous changeons de mouillage et passons l'après-midi à Bagaud. Snorkelling et baignade pour les plus courageux, lecture pour les plus frileux (l'eau était tout de même à 25°C!)

Jeudi 15 août

Nous partons tôt en direction de Porquerolles afin d'obtenir une place au mouillage. Malheur, sur les coups de 9h30, un employé de la capitainerie nous informe qu'aucune place n'est libre et nous conseille de nous inscrire sur la liste d'attente. Eric débarque et court donc prendre un ticket que nous espérons gagnant. Au bout d'une bonne heure d'attente, nous obtenons enfin une place, la dernière du port ! Chanceux et heureux, nous débarquons donc sur Porquerolles juste à temps pour regarder le Mistral se lever. Quartier libre pour l'équipage.

Vendredi 16 août

Dernière matinée sur Alcyon, nous quittons Porquerolles dans la pétole, mais la houle, elle, ne trompe pas, le Mistral est passé par là. Dernier repas tous ensemble, un grand coup de propre et il est déjà l'heure de quitter le navire. A la prochaine Alcyon !


mission5 01

 

mission5 02