PARTICIPE FUTUR S'ENGAGE POUR LA CONSERVATION MARINE A TRAVERS LA RECHERCHE, L'EDUCATION ET LA SENSIBILISATION

L'archipel des Açores, composé de 9 îles, constitue une région autonome du Portugal.


Il se situe dans l'océan Atlantique, à 1 200 km des côtes portugaises. Sa capitale, Ponta Delgada, se trouve sur l'île de Sao Miguel.
On a coutume de diviser les neuf îles des Açores en trois groupes : São Miguel - plus grande île de l'archipel - et Santa Maria - première île découverte en 1427, constituent le groupe oriental.

Faial, Terceira, Graciosa, São Jorge et Pico forment le groupe central.

Les deux îles restantes, Flores et Corvo, composent le groupe occidental.

Nos périodes de navigation dans l’archipel seront concentrées sur les cinq îles centrales.

Le climat de l'archipel est influencé par le courant chaud du Golf Stream, les températures de l'air oscillent peu, autour de 14°C en hiver et 24°C en été. La mer quant à elle bénéficie d'une température qui varie entre 16°C et 22°C tout au long de l'année. Du fait de sa situation géographique (au milieu de l'océan Atlantique), l'humidité y est très élevée. On parle de climat "océanique doux" ou "tempéré atlantique".
Petit alphabet des Açores

Notre petit alphabet des Açores :

L'anticyclone des Açores, dont le doux nom revient souvent dans les bulletins météo est, comme les brumes matinales, parfois dissipé. En fait, lorsqu'il est pile sur l'archipel, ce n'est pas une garantie de beau temps ; il vaut mieux qu'il soit un tout petit peu décalé. Pour la petite histoire, ce sont des météorologues français qui mirent en évidence, au siècle dernier, la localisation du phénomène. Cette découverte fut en partie à l'origine de la station de recherches de l'île de Flores. Les Açoriens, toujours optimistes et un brin fatalistes, disent qu'aux Açores il n'est pas rare d'avoir les quatre saisons en une seule journée !
Lorsque le relief basaltique accidenté de la côte ne dissimule pas une petite plage de sable noir - très noir - aux regards, il y a bien souvent une piscine naturelle plus ou moins discrètement aménagée entre les rochers. Les Açores sont un paradis de la baignade, et dans des conditions originales ! Sur Faial, Santa Maria et São Miguel, les plages sont plus nombreuses. Les pittoresques piscines naturelles sont, très présentes partout.
L'archipel des Açores est l’un des plus isolés au monde et il abrite un nombre important d'espèces endémiques exclusives de chaque île. La flore est composée de laurier, de callune, de cèdre, de vidalia (photo) et de picconia des Açores. Les îles recèlent également des vestiges d'une végétation de l'ère tertiaire, disparue sur presque tout le continent européen durant les glaciations : la forêt de Laurisylve. Les hortensias, les camellias, l’acacia ou les azalées, très présentes sur l'archipel, ont par contre été introduites.
Le cachalot y fut chassé de 1832 à 1984. Mais pas à la manière des navires usines japonais ou norvégiens, avec leurs canons et leur rendement : jusqu'à la fin, on chassait à la rame et au harpon. La légende de la baleine version Moby Dick reste vivante aux Açores, surtout à Lajes do Pico, à Capelas.
L'archipel des Açores constitue un écosystème unique dont les eaux poissonneuses attirent les cétacés. Certaines espèces telles que les dauphins communs ou souffleurs sont résidentes des Açores. D'autres espèces traversent les îles pendant leurs migrations comme les dauphins tachetés, les cachalots ou les baleines boréales à partir du printemps et les baleines bleues à la fin de l'hiver. Entre les espèces résidentes et migratrices, jusqu'à 27 espèces de cétacés y ont été observées et recensées, soit près d'un tiers des espèces existantes.
La chasse à la baleine a débuté aux Açores en 1760, introduite par les Américains. Afin de rivaliser avec eux et pour que cette industrie leur soit également profitable, les Açoriens ont développé un type d'embarcation plus économique, nommée "barcos de boca aberta" permettant une chasse traditionnelle à la voile et au harpon. Melville s'inspira de ces incroyables odyssées pour écrire "Moby Dick".
Chaque île est associée à une couleur, correspondant à la végétation, à la terre ou à l'imagination. São Miguel est connue sous le nom d'île verte, Faial est bleue - nommée ainsi dû aux hortensias qui y fleurissent tout l'été -, Graciosa s'habille de blanc, Santa Maria voit la vie en rose, Flores porte un maillot jaune, marron pour São Jorge, lilas pour Terceira, Corvo est grise et Pico se drape de noir basalte.
Arbre spectaculaire (genre de plante grasse gigantesque), souvent centenaire, très protégé par les habitants, originaire du Cap-Vert. Visible aux bords des chemins, il est le symbole de l'absence de pollution.
Aux Açores, il y a une biodiversité unique sur la planète, où se rencontrent des espèces océaniques, tropicales et même endémiques. Il y a des espèces résidentes telles que murènes, poissons perroquets, barracudas; des espèces côtières telles que poulpes, oursins, étoiles de mer, anatifes; mais aussi des espèces qui transitent, telles que requins-bleus, requins-mako, requins-nains, requins-baleines, raies-aigles, raies-mantas, raies-mobulas raies-pastenagues - ou encore diverses espèces de thons, bonites, marlins et espadons. On y trouve également des champs hydrothermaux profonds constituant l'un des habitats singuliers des Açores et accueillant une densité d'espèces endémiques variées telles que des chimio-bactéries autotrophes, vers polychètes et poissons abyssaux.
Une fierté culinaire de l'archipel, particulièrement de l'île de São Jorge, d'où vient le succulent fromage de vache à pâte cuite. Similaire au gouda néerlandais, et très goûteux, il tire sans doute son origine dans le savoir-faire des colons néerlandais de l'archipel. Différentes coopératives agricoles en font une vente au détail, et c'est là qu'on en trouve les meilleurs morceaux.
Originaire d'Asie et introduite sur l'île par les Portugais, ce magnifique bosquet orné de fleurs roses, lilas et violettes, est devenu une véritable mascotte de l'archipel. Utilisée par les paysans pour délimiter les haies de leurs bocages, mais aussi pour décorer le bord des routes, cette superbe plante a pullulé sur l'archipel et s'est également installée dans des coins sauvages (pentes et cratères des volcans). Elle donne ainsi son caractère insolite, romantique et original aux paysages de l'île. Favorisés par le climat subtropical, les hortensias des Açores sont de taille colossale !
On rencontre 64 espèces d’oiseaux de façon régulière aux Açores, dont une vingtaine est présente à l’année. Le très rare et localisé bouvreuil des Açores y est un oiseau très recherché par les ornithologues. Etape de choix lors de la migration Atlantique, on peut avoir le privilège d’observer autour de l’archipel plusieurs espèces d’oiseaux ultra-marins, habituellement difficiles à croiser à moins de se rendre loin au large. Il s’agit également d’un site de nidification très important pour l’élégante sterne de Dougall («garajau rosado»), et l’étrange puffin cendré («cagarro»), considérés comme rares à l’échelle européenne, et dont plus de la moitié des effectifs se reproduit dans l’archipel. A vos jumelles !
Aussi étonnant que cela puisse paraître, les Açores sont l'unique endroit en Europe où l'on cultive le thé. Perçu comme une alternative judicieuse à la culture de l'orange, en grave crise durant la seconde moitié du XIXe siècle, les premières plantations s'établirent à São Miguel en 1870. Huit ans plus tard, l'arrivée sur l'île de deux Chinois en provenance de Macao permit une première récolte, ainsi que la préparation des feuilles. Dix-huit kilos de thé furent alors exportés dans les capitales anglaise, française et portugaise : la culture du thé est lancée. Vous pourrez bien sûr en déguster à bord et en rapporter dans vos bagages.
L'archipel des Açores se trouve à 1300 km du continent européen. Aussi, le meilleur moyen de s'y rendre est de prendre l'avion.
Sachez, par ailleurs, qu'aucun vol direct n'existe depuis la France. Le trajet France-Açores comporte obligatoirement une escale par le Portugal continental, que ce soit à Porto ou Lisbonne.
De plus, seules deux compagnies assurent des vols entre le Portugal et les Açores : Tap et la SATA internationale. Pour se rendre à Terceira en vol direct depuis Lisbonne à notre période de navigation Avril/Mai, l’avion est le dimanche. Donc ne tardez pas à valider votre inscription pour embarquer sur Alcyon et ainsi réserver votre vol au plus tôt.
L’archipel, escale réputée des navigateurs transatlantiques est un lieu privilégié pour la pratique de la voile. A bord d’Alcyon, vous pratiquerez une voile traditionnelle qui vous mènera d’île en île, dans des ports pittoresques à la rencontre des Açoriens. Le Chef de bord vous fournira des explications sur la navigation en mer et les manœuvres à la voile. Ces périodes de navigation sont idéales pour découvrir la voile ou vous perfectionner aux manœuvres.
Partout. Sur toutes les îles ! L’archipel entier, situé à la jonction de trois plaques tectoniques, est le résultat de l’activité de la dorsale océanique Atlantique combinée à un volcanisme dit « de point chaud ». Cette situation exceptionnelle fait des Açores un paradis pour géologues et amoureux de paysages de caractère. Dans cet archipel, il y en a pour tous les goûts : Terceira et sa caldeira de 7 km de diamètre, São Jorge et ses falaises plongeant dans l’océan, Graciosa et ses cavernes volcaniques, Faial avec ses paysages lunaires, ... Le mont Pico, sommet le plus haut de l’archipel, est un magnifique cône volcanique qui n’a rien à envier au mont Fuji. Il culmine à 2351 m auxquels il faut ajouter 1000 m immergés ! L’activité sismique et volcanique permanente fait partie intégrante de la vie des Açoriens. A noter que le 27 septembre 1957, le volcan Capelinhos, sis à la pointe ouest de Faial, est entré en éruption, laquelle a duré 13 mois !